Chargement lecteur vidéo ...

Ostende lance sa première Biennale internationale de la photographie

La première édition de la Biennale internationale de la photographie prend ses quartiers à Ostende. Pendant sept semaines, les passionnés de photo pourront admirer le travail de 30 photographes de renom, dans divers sites intérieurs et extérieurs de la station balnéaire. Le Fort Napoléon, par exemple, présentera des œuvres inédites du Belge Marc Lagrange.

Pour le thème de cette exposition "(in)quiétude", les conservateurs Stephane Verheye et Yvon Poncelet se sont inspirés de l'œuvre des artistes ostendais James Ensor et Léon Spillaert. Leur travail s'intéresse aux expériences intérieures et irrationnelles, des éléments qui se retrouvent également dans les clichés des photographes contemporains et conceptuels.

"À travers cette Biennale de photo, nous voulons montrer aux visiteurs que notre ville est une véritable source d'inspiration, tant pour des artistes historiques que pour des personnalités contemporaines. Ostende est comme une muse qui les attire", a fait valoir le bourgmestre Bart Tommelien (Open VLD).  

À voir partout dans la ville

Au Fort Napoléon, les visiteurs pourront apprécier des œuvres, jamais montrées auparavant, photographe belge Marc Lagrange.

Le Mu.ZEE exposera quant à lui les clichés de Julie Scheurweghs. Intitulé "Birth of a Mother", son travail est une sorte d'"ode à la force de la femme". Il dresse un tableau puissant et peu romantique de ce que "devenir mère" signifie.

À noter que les oeuvres de photographes de renommée internationale tels que Charlotte Mano, Ruud van Empel, Aisha Zeijpveld et Filip Dujardin seront affichées en divers endroits extérieurs de la ville, dont la digue, le parc Léopold, le parc Royal et l'estacade occidentale. 

Cette première édition de la Biennale a lieu du 4 septembre au 24 octobre 2021 inclus.

Chargement lecteur vidéo ...

Les plus consultés