De “nouvelles preuves” dans l’affaire de disparition de Théo Hayez en Australie

Un programme d'investigation de la chaîne australienne de télévision Channel 9 suggère que Théo Hayez, le jeune touriste belge disparu dans le pays fin mai 2019, n'était pas seul la nuit de sa disparition à Byron Bay. Il se base pour cela sur les données du GSM du jeune homme, qui n’a pas non plus été retrouvé.

Le programme "Under Investigation", diffusé lundi soir sur la chaîne australienne Channel 9, met en avant les recherches et déductions tirées par des proches du jeune disparu, un détective privé Ken Gamble, et un conseiller en cybersécurité Nigel Phair. Ceux-ci ont examiné de près les données et géolocalisations qui ont pu être récupérées du téléphone de Théo Hayez, bien que l'appareil n'ait jamais été retrouvé.

L'émission d'investigation suggère que le jeune Belge n'était pas seul la nuit de sa disparition. Mais aussi qu'il aurait pu ne plus être en possession de son téléphone à un certain moment donné, bien que l'appareil ait continué à être déplacé, à la lumière des données de localisation enregistrées par son appareil à proximité du phare de la station balnéaire aux premières heures du 1er juin 2019. "Nous sommes assez convaincus qu'il y avait une ou plusieurs personnes que Théo aurait pu rencontrer cette nuit", a confié le parrain de la victime Jean-Philippe Pector, qui participait à l'émission. Il a réitéré un appel à toute personne ayant des informations à se manifester.

Pendant l'été 2019, le père de Théo avait appelé les Australiens à continuer à chercher son fils.

L'émission lie aussi le cas de la disparition de Théo Hayez à celui d'une femme de 42 ans portée disparue en octobre 2019 à Byron Bay et dont la dépouille a été retrouvée en juillet 2020 dans la région. Le dossier de la disparition du jeune Belge a été transmis en septembre 2019 par la police australienne au Coroner de l'État de Nouvelle-Galles du Sud, officier de justice chargé de faire la lumière sur les causes de certains types de décès.

Une première audience, sous forme généralement de "réunion administrative entre les parties", est prévue le 1er octobre prochain à Sydney, a confirmé un porte-parole du bureau du Coroner. Une enquête est ensuite au programme au tribunal de Byron Bay, du lundi 29 novembre au vendredi 10 décembre 2021. Les preuves collectées par le programme "Under Investigation" seront soumises au Coroner à cette occasion, a signalé l'émission australienne.

Une enquête menée par un Coroner doit déterminer l'identité d'une victime de même que la date, l'endroit, les circonstances et les causes médicales d'un décès. Théo Hayez, résident d'Overijse (Brabant flamand) alors âgé de 18 ans, était en voyage en Australie depuis fin 2018. Il a été aperçu pour la dernière fois le soir du 31 mai 2019 dans la station balnéaire de Byron Bay (photo) alors qu'il devait retourner en Belgique début juin. Son téléphone avait été enregistré par une borne le lendemain près du phare au nord-est de la localité.

Les plus consultés