Les primes des athlètes belges à Tokyo devraient en principe être exonérées d’impôts

Les athlètes belges qui ont décroché une prime à Tokyo pour avoir fini parmi les huit premiers de leur épreuve bénéficieront probablement d'une exonération fiscale. Le cabinet du ministre des Finances Vincent Van Peteghem (CD&V) l’a confirmé à la rédaction de la VRT. Le ministre étudie l'élaboration d'un cadre juridique à cet effet. Le règlement s'appliquera également aux prix scientifiques et culturels.

"De nombreuses personnes dans le domaine du sport, de la culture et de la science gagnent des prix à l'étranger et obtiennent des primes. Nous voulons travailler sur un cadre clair qui détermine quand ces primes peuvent être exemptées de l'impôt", déclare le ministre Van Peteghem.

Conventions fiscales bilatérales

Des conventions fiscales bilatérales sont conclues pour les revenus perçus par les Belges à l'étranger. Ceux-ci doivent déterminer quel pays (la Belgique ou le pays où les revenus ont été obtenus) peut prélever un impôt sur ces revenus. Cela s'applique également aux revenus du sport, tels que les primes ou les prix.

Lors des précédents Jeux olympiques, à Londres et à Rio, les primes des athlètes belges n'ont pas été taxées par notre pays. Les accords avec le Royaume-Uni et le Brésil stipulaient que la taxe était réclamée par les pays hôtes. Ils ont décidé d'appliquer une retenue à la source de 0 %. Le Japon, avec lequel la Belgique a le même accord fiscal a, en revanche, décidé de laisser à la Belgique le soin de taxer ou non les primes des membres de la Team Belgium.

Les autorités fiscales avaient indiqué précédemment que les primes seraient imposées, à moins que le gouvernement ne décide de les exonérer exceptionnellement. C'est pourquoi le cabinet du ministre des Finances Vincent Van Peteghem annonce travaille à l'élaboration d'un cadre juridique pour les prix et primes sportifs, culturels et scientifiques.

"Nous nous efforçons de trouver une solution durable et non une solution ponctuelle", a déclaré le ministre Van Peteghem. "Il ne faut pas non plus oublier que de nombreux Belges gagnent leurs revenus à l'étranger. Toute dérogation éventuelle doit donc être décidée pour une très bonne raison et sur une base juridique solide. Nous devons éviter l'arbitraire à tout moment".
 

571 500 euros de primes

Les Jeux olympiques de Tokyo auront été un grand succès pour la délégation belge. Nos athlètes ont réussi à obtenir 26 places parmi les huit premiers. Sept d'entre elles étaient des médailles. Les primes s'élèvent donc à un total de 571.500 euros.
Les primes attribuées à Tokyo étaient de 50.000 euros pour une médaille d'or (12.500 par athlète dans le cas d'un sport collectif, comme c'est le cas avec le hockey), 30.000 pour une médaille d'argent et 20.000 pour une médaille de bronze et jusqu'à 5.000 euros pour une 8 e place.
 

Les plus consultés