Près de 6.300 conducteurs testés positifs pendant la campagne estivale Bob

Durant les douze semaines qu'a duré la campagne BOB estivale - encourageant les citoyens à ne pas prendre le volant après avoir consommé de l’alcool -, la police fédérale et les zones de police locale ont contrôlé l'alcoolémie de 191.397 conducteurs, indique ce mardi l'institut de mobilité Vias. Parmi ceux-ci, plus de 3% (6.279) ont été testés positifs.

En moyenne, 2.270 automobilistes ont été contrôlés chaque jour. La police a constaté que le nombre de conducteurs sous influence de l'alcool est bien plus important le soir, que ce soit pendant la semaine (8,6%) ou durant le week-end (8,4%). Toutefois, bien que les conducteurs alcoolisés soient moins présents en journée (1,8% en semaine et 2,2% le week-end), Vias précise que ces derniers sont plus dangereux, en raison de la densité du trafic.

La plupart des automobilistes contrôlés positifs avaient un taux supérieur à 0,8 pour mille, alors que la limite est de 0,5 pour mille.

Lancée début juin à l'occasion de l'Euro de football et de la réouverture du secteur Horeca, cette campagne a montré que l'écrasante majorité (97%) des conducteurs ont compris le message. Malgré tout, les automobilistes sous l’emprise de l'alcool ont encore été à l'origine de 3.000 accidents l'an dernier. Soit une moyenne de huit par jour.

En raison de la crise sanitaire, notamment, Vias souligne qu’il est difficile de comparer cette campagne estivale Bob aux précédentes. Les chiffres indiquent cependant que la campagne de sensibilisation porte ses fruits. Mais les contrôles d’alcoolémie restent nécessaires, estime le porte-parole Stef Willems.

Les plus consultés