ANP/Hollandse Hoogte/Manon Bruininga

Covid-19: 70 hospitalisations par jour et 700 patients dans les hôpitaux

Quelque 701 personnes sont actuellement hospitalisées en Belgique après avoir contracté le coronavirus. Un total en hausse de 5% par rapport à la semaine précédente. Parmi elles, 225 se trouvent aux soins intensifs (+18%), indique ce mercredi l'Institut de santé publique Sciensano. A Bruxelles, où les chiffres restent élevés et le taux de vaccination inférieur au reste du pays, la STIB, la SNCB et Bpost vont vacciner les membres de leur personnel qui le souhaitent et encourager leurs utilisateurs à se faire vacciner.

Le nombre d'admissions à l'hôpital continue ainsi d'augmenter. Entre le 1er et le 7 septembre, une moyenne de 70 patients ont été hospitalisés chaque jour, ce qui représente une augmentation de 14% par rapport à la période précédente.

Entre le 29 août et le 4 septembre, 6 personnes en moyenne sont décédées chaque jour des suites du coronavirus. Il s'agit d'une augmentation de 14% par rapport aux sept jours précédents. La pandémie a déjà coûté la vie à 25.428 personnes en Belgique au total.

Toujours entre le 29 août et le 4 septembre, une moyenne de 1.971 infections a été enregistrée chaque jour, ce qui représente une baisse de 3% par rapport aux sept jours précédents.

Près de 40.600 tests ont été effectués quotidiennement durant ce laps de temps, avec un taux de positivité de 5,4%. Le taux de reproduction atteint 1,07. Lorsqu'il est supérieur à 1, cet indicateur signifie que l'épidémie tend à s'accélérer. L'incidence, qui renseigne le nombre de nouveaux cas pour 100.000 habitants, atteint 243,5 sur 14 jours.

Désormais, 86% de la population adulte ont déjà reçu au moins une dose de vaccin contre le Covid-19.

A Bruxelles, la STIB, la SNCB et Bpost vaccinent leur personnel

La société bruxelloise de transports en commun STIB, les chemins de fer belges et Bpost vont entamer dans les prochains jours la vaccination des membres de leur personnel qui le souhaitent, indiquait mardi Inge Neven, la responsable de la vaccination à Bruxelles pour compte de la Commission Communautaire Commune (CoCom).

Parallèlement, ces trois entreprises qui occupent des milliers de travailleurs dans la capitale vont lancer une campagne de communication à destination de leurs utilisateurs. Ces trois grandes entreprises publiques participeront ainsi à l'opération de diversification de la vaccination en cours dans la capitale où les chiffres de l'évolution de la pandémie continuent d'inquiéter. Selon Inge Neven, le nombre de cas positifs est de 575 pour 100.000 habitants.

Chiffres toujours élevés dans la capitale

On a constaté en début de semaine une hausse du nombre d'hospitalisation et des admissions en soins intensifs. On observe par ailleurs en moyenne un à deux décès par jour dans la Région capitale. Le nombre de cas positifs est en hausse et le plus élevé chez les 10-19 ans. A Bruxelles, le pourcentage de voyageurs testés positifs reste élevé et représente près d'un tiers. Le taux de positivité général de la semaine écoulée est pour la première fois plus élevé (7,6%) que celui des retours de voyage (5,5%), ce qui signifie que le virus circule beaucoup en Région bruxelloise en raison du nombre important de retours de voyage. Selon Inge Neven, on enregistre plus de cas positifs pour les retours du Maroc: 10% de positivité sur 6.000 retours de ce pays.

Au niveau de la vaccination, l'objectif de 12.000 doses de vaccins pour la semaine dernière n'a pas été atteint (9.900 dont 7.000 dans les centres de vaccination encore ouverts). L'objectif reste toujours d'atteindre les 16.000 doses par semaine d'ici la fin septembre. La CoCom continue de miser sur la diversification des possibilités de se faire vacciner au niveau local. L'opération lancée dans les supermarchés (photo) a permis d'inoculer 805 doses. Une première opération de vaccination en pharmacie lancée durant trois jours dans une officine du "quartier maritime" de Molenbeek a séduit 40 personnes. Elle sera suivie d'une autre à Schaerbeek dans le quartier de la place Colignon.

La CoCom entend maintenir le cap de la sensibilisation de la population et prendre le temps d'aborder les personnes une par une en déconstruisant les fake news par exemple au sujet de prétendus problèmes de fertilité ou de performances sportives, a ajouté Inge Neven. Un axe de la campagne vise le public jeune une catégorie de population dont le taux de vaccination demeure très faible: 42% des 18-24 ans ont reçu une première dose. C'est le cas de 28% des 12-18 ans. Outre la campagne de sensibilisation menée dans les écoles avec un pool d'experts disponibles pour répondre à toutes les questions qui se posent, la vaccination sera proposée d'ici quelques jours dans des établissements scolaires ou dans un centre de vaccination situé à leur proximité.

Nicolas Maeterlinck

Les plus consultés