© Syda Productions - creative.belgaimage.be

La pandémie a freiné les mariages… mais aussi les divorces

La pandémie de Covid-19 a freiné les ardeurs des Belges tant en matière d'union que de séparation. En 2020, 32.799 mariages ont été célébrés, soit une baisse de 26% par rapport à 2019, rapporte jeudi l'institut de statistique Statbel. Il faut remonter au 20e siècle, pendant la Première Guerre mondiale pour trouver un nombre aussi bas de mariages célébrés dans le Royaume.  

En 2020, l'âge auquel les partenaires célibataires se marient pour la première fois a continué de croître pour atteindre en moyenne 33,4 ans pour le premier conjoint et 31,1 ans pour le second. La différence d'âge au sein du couple diminue légèrement à 2,3 ans entre les deux conjoints. 

Par ailleurs, 36.329 déclarations de cohabitation légale ont été notifiées. Il s'agit d'une baisse de 11% par rapport à 2019. 

Pas de vague de divorces

Finalement, la pandémie n'a pas entraîné la vague de divorces attendue, ou en tous cas pas en 2020: le nombre de divorces a baissé à 21.300 (-5,1%).

Un mariage dure en moyenne 14,9 ans avant de se terminer par un divorce. Si l'on rapporte les divorces à la "promotion" de mariages dont ils sont issus, on observe que quatre mariages sur dix se terminent par un divorce, une proportion constante.

Les plus consultés