Covid-19: le nombre de nouvelles hospitalisations augmente, celui des infections diminue

Quelque 708 personnes sont actuellement hospitalisées en Belgique après avoir contracté le coronavirus. Ce qui représente un total en hausse de 8% par rapport à la semaine précédente. Parmi ces patients, 216 se trouvent aux soins intensifs (+11%), indique l'Institut de santé publique Sciensano ce vendredi.

Le nombre d'admissions à l'hôpital continue ainsi d'augmenter. Entre le 3 et le 9 septembre, 68 patients ont en moyenne été hospitalisés chaque jour, ce qui représente une augmentation de 5% par rapport à la période précédente. Le Comité Hospital & Transport Surge Capacity a d’ailleurs appelle mercredi tous les hôpitaux du pays, s’ils ne l’ont déjà fait, à passer à la phase 1A du Plan de capacité d’ici le 15 septembre, afin qu’un quart des lits en soins intensifs soient réservés aux patients atteints de coronavirus.

Entre le 31 août et le 6 septembre, 7 personnes en moyenne sont décédées chaque jour des suites du coronavirus. Il s'agit d'une augmentation de 30% par rapport aux sept jours précédents. La pandémie a déjà coûté la vie à 25.447 personnes en Belgique au total, depuis mars 2020.

Entre le 31 août et le 6 septembre, une moyenne de 1.937 infections a été enregistrée chaque jour, soit une baisse de 6% par rapport aux sept jours précédents. Près de 39.800 tests ont été effectués quotidiennement durant ce laps de temps, avec un taux de positivité de 5,5%.

Le taux de reproduction atteint, lui, 1,05. Lorsqu'il est supérieur à 1, cet indicateur signifie que l'épidémie tend à s'accélérer. L'incidence, qui renseigne le nombre de nouveaux cas pour 100.000 habitants, atteint 242,8 sur 14 jours.

Désormais, 86% de la population adulte a déjà reçu au moins une dose de vaccin contre le Covid-19.

James Arthur Photography

"Les soins reportés pas rattrapés avant l'été 2022"

Il faudra certainement attendre l'été 2022 pour rattraper tous les soins reportés dans les hôpitaux belges en raison de l’épidémie de coronavirus. Les admissions sont en hausse, avec une augmentation de 14% en une semaine. "Avec tout ce qui se passe maintenant, il faudra au moins une autre année scolaire pour que les soins soient à jour", déclare Margot Cloet (photo) de la coupole flamande de soins Zorgnet Icuro, ce vendredi, dans le quotidien Het Laatste Nieuws.

Les hôpitaux ont reçu la consigne du gouvernement de garder un quart de leurs lits de soins intensifs libres pour les patients Covid. Il s'agit principalement de personnes non-vaccinées. "Selon les prévisions les plus prudentes, nous passerons à 300 patients en soins intensifs la semaine prochaine", précise Margot Cloet. S'il y a 500 patients en soins intensifs, qui occupent un quart des lits disponibles, les soins courants devront être reportés."

Cela se produirait à un moment où les hôpitaux sont occupés à rattraper leur retard. Les opérations qui avaient été reportées en raison de la pandémie sont désormais menées à bien. "Ce processus de rattrapage, combiné à ce qui se passe actuellement, fera en sorte que ce n'est qu'à l'été de l'année prochaine que tous les retards seront résorbés. Il faut également tenir compte du fait que certaines personnes retardent désormais leurs propres soins", s’inquiète encore Margot Cloet.

Nicolas Maeterlinck

Les plus consultés