ImageGlobe

Problème de lecture de la puce de contact de la nouvelle carte d'identité électronique

Des citoyens, les banques et de nombreuses institutions se plaignent de problèmes de lecture avec les nouvelles cartes d'identité électroniques. Une mise à jour du logiciel permettrait de résoudre ce problème mais d’après le journal De Tijd jeudi, les différentes institutions n’auraient pas été mises au courant.

Les nouvelles cartes d'identité électroniques (eID) émises depuis avril sont dotées d'une puce de contact actualisée qui les rend plus sûres. Cette puce donne accès à toute une série de données personnelles. Dans les banques, les services communaux ou chez le médecin généraliste, cette puce peut normalement être lue à l'aide d'un lecteur de cartes, mais cela n'est souvent pas possible avec la nouvelle carte d'identité, selon une enquête du journal De Tijd.

Selon le SPF Affaires Intérieures, la solution serait une mise à jour du lecteur de carte, mais de nombreuses institutions ne sont apparemment pas encore au courant. A ce jour, on compte 100 270 nouvelles cartes d'identité sur un total de plus de 8,7 millions. Souvent, ces cartes ne peuvent pas être lues par un lecteur de cartes, ce qui signifie que les données doivent être réintroduites manuellement, ce qui représente beaucoup de travail et de temps.

"Nous regrettons les difficultés rencontrées par les citoyens", déclare un porte-parole du SPF Affaires intérieures. "De nombreuses organisations ne se sont pas encore adaptées à la nouvelle puce et sont donc incapables de lire les données des nouvelles cartes." Selon le SPF, les organisations peuvent facilement résoudre ce problème en mettant à jour leur logiciel via le site eid.belgium.be.
 

Les plus consultés