Les locataires qui endommagent ou négligent leur logement social bientôt sur une liste noire

Les locataires de logements sociaux qui causent des nuisances ou endommagent ou négligent leur logement seront inscrits sur une liste noire à partir de 2023, en Flandre. Ces personnes seront alors temporairement dans l'impossibilité de louer un logement social. C'est ce qu'écrit Het Laatste Nieuws. L'année dernière en Flandre, quelques centaines de locataires sociaux sur un total de 170 000 ont été expulsés de leur logement.

Les personnes qui causent des problèmes en tant que locataire d'un logement social ne pourront plus en louer un. Le gouvernement flamand a donné son feu vert à ce projet. Les bailleurs sociaux et les sociétés de logement commenceront à utiliser une liste noire à partir de 2023.

Toute personne causant de graves nuisances aux résidents locaux ou endommageant gravement ou négligeant leur logement social ne pourra plus trouver de logement abordable auprès d'une société de logement social. "Si quelqu'un bénéficie d’un logement social, nous pouvons nous attendre de cette personne qu’elle l’utilise en bon père de famille", déclare le ministre flamand du Logement, Matthias Diependaele (N-VA).

Avant qu'un locataire ne soit inscrit sur cette liste noire, il devra être condamné à une expulsion par le juge de paix. Après cela, il y aura une période de suspension de trois ans, pendant laquelle l'inscription sur la liste d'attente - le futur registre central d'enregistrement – sera impossible.

Les propriétaires du marché privé craignent que les locataires qui figurent sur la liste noire viennent frapper à leur porte, mais ils ne seront pas autorisés à consulter la liste.
 

Les plus consultés