Un accord pour diminuer le salaire des parlementaires flamands en congé maladie

Les différents partis flamands sont tombés d'accord pour que les parlementaires en congé maladie durant une longue période voient leur salaire diminuer. C'est ce qu'écrivent Het Laatste Nieuws et Het Nieuwsblad, et le président du Vooruit, Conner Rousseau, l’a confirmé ce mardi matin dans l’émission "De ochtend" (VRT). La raison est l’indignation suscitée par la parlementaire indépendante Sihame El Kaouakibi, en congé maladie officiel depuis la mi-octobre et soupçonnée de fraude aux subventions. En tant que membre du Parlement flamand, elle conserve l'intégralité de son salaire soit environ 6 000 euros par mois alors qu’elle ne siège plus depuis près d'un an.

Cela fait bientôt un an que l'ancienne parlementaire de l'Open VLD Sihame El Kaouakibi n'a plus mis les pieds au sein du Parlement flamand. Celle-ci est en congé maladie officiel depuis octobre de l'année dernière et ne doit donc pas assister aux séances pour avoir droit à son salaire complet. 

Ce congé de maladie a expiré le 31 août, mais a récemment été prolongé jusqu'à la fin du mois de novembre. 

Sihame El Kaouakibi avait été mise en cause suite à une possible fraude aux subventions avec son projet de danse "Let's Go Urban" et d'autres organisations à but non lucratif. Cet épisode aurait marqué la députée qui traverse une période difficile sur le plan mental, après l'agitation et l'enquête judiciaire dont elle fait l'objet. Ce qui expliquerait la durée de son congé maladie.

Toujours est-il que la prolongation de ce congé a suscité beaucoup d'indignation, car en tant que membre du Parlement, elle conserve l'intégralité de son salaire pendant son congé de maladie. Un membre ordinaire du parlement flamand gagne environ 6 000 euros nets par mois. Le Bureau élargi du Parlement flamand a même demandé à un cabinet d'avocats d'examiner s'il pouvait envoyer un médecin de contrôle pour vérifier les éventuels abus.

Le président de Vooruit, Conner Rousseau comprend l'indignation que cela a provoqué. "Beaucoup de gens pensent qu'il est normal si vous exercez une fonction politique ou un autre métier, les règles soient les mêmes pour tous. On ne peut pas expliquer qu'un homme politique conserve 100 % de son salaire s'il est malade pendant une longue période" a-t-il déclaré ce mardi.

Selon Conner Rousseau, le nouveau règlement, qui serait le même que pour les employés, pourrait entrer en vigueur très prochainement. Un parlementaire en congé de maladie de longue durée ne toucherait plus que 60 % de son salaire à partir du 2e mois d’absence.
 

Les plus consultés