Les anciens dirigeants d’Anderlecht inculpés pour irrégularités lors de la vente du club à Marc Coucke

L'intégralité de l'ancienne direction du club de football d'Anderlecht, a été inculpée pour son rôle dans la vente du club à l'homme d'affaires Marc Coucke. L'instruction judiciaire est aujourd'hui bouclée et les membres de l'ex-management devraient comparaître sous peu devant la chambre du conseil de Bruxelles, qui décidera, ou non, de leur renvoi devant un tribunal correctionnel, rapportent L'Echo et De Tijd jeudi, citant des sources proches du dossier.

Roger Vanden Stock, ancien propriétaire, Herman Van Holsbeeck, ex-manager général, et Jo Van Biesbroeck, précédent CEO, ont été inculpés de faux et usage de faux, escroquerie et blanchiment.

Ils sont poursuivis pour des irrégularités présumées lorsqu'ils ont vendu le club de football en 2017 à Marc Coucke. Selon les montants qui circulent, l'homme d'affaires flamand aurait déboursé 5 millions d'euros de trop pour acquérir le club, écrit De Tijd. 

Le cabinet d'avocats d'affaires londonien Clifford Chance ainsi que deux de ses avocats ont également été inculpés pour les mêmes charges. L'agent de joueurs Christophe Henrotay, déjà épinglé avec Herman Van Holsbeeck dans le cadre du dossier des transferts douteux du club (Mitrovic, Tielemans...), est pour sa part poursuivi pour faux et escroquerie.

Interrogé par L'Echo, Clifford Chance "nie fermement toute implication dans des actes criminels et espère que les autorités judiciaires parviendront également à cette conclusion".

La juge d'instruction bruxelloise Laurence Heusghem a clôturé son enquête et le dossier passera bientôt devant la chambre du conseil de Bruxelles. Elle devra décider si elle renvoie les trois hommes, ainsi que l'agent de joueurs Christophe Henrotay, vers le tribunal correctionnel.

Coucke envisage de se porter partie civile

Le président d'Anderlecht Marc Coucke et le club de football lui-même examinent l'opportunité de se porter parties civiles.  Marc Coucke s'est dit "heureux et triste à la fois", remerciant la justice pour son "enquête approfondie". 

Il examine l'opportunité de se porter lui-même partie civile et/ou le club d'Anderlecht, ce qui permettrait d'accéder au dossier et d'obtenir une éventuelle indemnisation. 

Les plus consultés