Chargement lecteur vidéo ...

La marche à Oudsbergen contre le “grand méchant loup” a attiré 3.000 personnes

Les autorités communales d'Oudsbergen, en province de Limbourg, avaient approuvé la demande d'organisation d'une marche, vendredi soir, pour protester contre la présence de loups dans la commune. Les organisateurs entendaient initialement défiler avec des flambeaux, mais l'usage de feu ainsi que la consommation d'alcool étaient interdits. Quelque 3.000 personnes ont finalement répondu à l’appel, à Meeuwen, du jeune fermier Jef Housen. "Le loup est un animal magnifique, mais il n’a pas sa place ici", exprimaient en substance les participants. Ils demandent aux autorités flamandes de prendre des mesures pour protéger leurs animaux dans les pâturages.

Equipés de torches électriques, les participants sont partis vers 20h30 d'Oudsbergen, où deux poneys Shetland et une vache ont très probablement été attaqués par un loup la semaine dernière. Le bourgmestre Marco Goossens dit comprendre les inquiétudes des agriculteurs et leur souhait de se faire entendre. "A Oudsbergen, nous attachons beaucoup d'importance à la participation et encourageons les habitants à s'exprimer".

Les habitants de la région sont inquiets face aux attaques répétées d’animaux, probablement par les loups qui se sont installés dans le Limbourg ces dernières années. Selon eux, les meilleures clôtures ne parviennent pas toujours à arrêter les loups. Ils craignent que ces derniers ne finissent par s’attaquer à des humains.

La marche comprenait 300 moutons. “Les animaux de pâturages n’ont-ils pas aussi des droits ?" questionnaient les banderoles tenues par des manifestants. Ils faisaient référence au fait que le loup est un animal protégé en Belgique.

Les plus consultés