Peter Carmeliet, spécialiste du cancer, déménage son laboratoire au Danemark

Le médecin Peter Carmeliet (61 ans), chercheur primé de la KU Leuven dans le domaine du cancer, quitte l’Université de Louvain avec son laboratoire de 60 personnes pour s'installer au Danemark. Il pourra en effet y travailler plus longtemps qu’en Belgique et bénéficier d'un budget plus important, rapportait samedi le quotidien De Tijd. Depuis plusieurs années déjà, le professeur Carmeliet (photo) plaide pour que la possibilité soit donnée aux chercheurs qui ont atteint 65 ans de poursuivre leur travail, s’ils le souhaitent. Comme c’est le cas dans d’autres pays.

Cet été, le Pr. Peter Carmeliet a fait deux découvertes qui pourraient conduire à des avancées majeures dans la lutte contre le cancer. Mais il est difficile de mener des recherches plus approfondies sur ce sujet en Belgique, selon lui.

"En Belgique, vous devez arrêter de travailler à 65 ans (...) Je ne suis plus éligible pour les subventions qui durent plus de trois ans, ou les subventions sont systématiquement réduites", expliquait-il dans une interview accordée au quotidien De Tijd.

Un problème au sujet duquel il avait déjà accordé une interview à VRT NWS il y a deux ans (vidéo attachée). A l’époque, il citait les Pays-Bas où les scientifiques peuvent continuer à travailler jusqu’à 68 ans, le Danemark où ils peuvent rester actifs jusqu’à 70 ans, et les Etats-Unis où il n’y a pas de limite d’âge pour un chercheur, tant qu’il est lucide.

Peter Carmeliet annonce avoir trouvé la solution à Aarhus, au Danemark, où les professeurs peuvent continuer à travailler jusqu'à l'âge de 70 ans. Il y déménagera donc avec tout son laboratoire. La KU Leuven et l'Institut flamand pour la biotechnologie l'ont aidé à y parvenir.

Les plus consultés