facebook Virgo Plus

Une élève fait un malaise durant le cours d'éducation physique à Vilvorde et décède peu après

Une élève de deuxième année du secondaire à l’école Virgo Plus à Vilvorde (Brabant flamand) est décédée dans la soirée de lundi. Elle avait fait un malaise pendant le cours d'éducation physique. Malgré les tentatives de réanimation, elle est décédée plus tard dans la soirée à l'hôpital. Les enseignants de l’école et les élèves sont sous le choc.

Dès le début du cours d'éducation physique, la jeune fille ne se sentait pas bien et a été aidée par une amie pour se rendre aux toilettes", explique Anneleen De Doncker, directrice de Virgo Plus. "Là elle s'est effondrée. Les services d'urgence ont été immédiatement prévenus et l'un de nos enseignants a administré les premiers soins. Ils sont formés pour cela."

Les services d'urgence ont encore tenté de réanimer la jeune fille et l'ont emmenée à l'hôpital. Elle y est décédée dans la soirée. "Cette nouvelle a touché tout le monde à l'école. En tant que directrice d’école vous ne voulez jamais passer par là. Le personnel du SMUR a confirmé que notre professeur avait fait tout ce qu'il pouvait", ajoute la directrice.

Ce mardi, une classe a été aménagée en lieu de recueillement. Les camarades de la jeune élève décédée peuvent se réunir pour pleurer ou laisser un message.

"Nous compatissons avec la famille touchée et nous faisons tout notre possible tout au long de la journée pour fournir aux élèves les meilleurs soins et le meilleur soutien psychologique possible. Les camarades de classe de la jeune fille seront soutenus par leurs enseignants et le personnel du CLB (Centrum voor Leerlingenbegeleiding - Centre Psycho-Médico-Social). Pas seulement aujourd'hui, mais tout au long de la semaine."

Sur la cause exacte du décès, ni l'école ni le bourgmestre Hans Bonte (Vooruit) de Vilvoorde ne souhaitent divulguer de détails. Selon la direction de l'école, la jeune fille n'avait pas d'antécédents médicaux. Le parquet de Halle-Vilvoorde n'ouvrira pas de dossier car il ne s'agit pas d'une mort suspecte.

Les plus consultés