Plus de 80% des seniors peuvent encore participer au trafic en toute sécurité

Une étude par l'institut belge pour la sécurité routière Vias a permis de conclure que 82% des conducteurs âgés de 65 ans et plus peuvent encore conduire, moyennant une adaptation de leur permis de conduire. A l'occasion de la Journée internationale des personnes âgées, Vias encourage les personnes doutant de leurs aptitudes à conduire à consulter leur médecin.

L'étude a été menée par le centre d'aptitude à la conduite (CARA), département multidisciplinaire de Vias, auprès de 1.678 seniors à Bruxelles et en Flandre. Le test se base sur des critères médicaux, neuropsychologiques et liés à la conduite pratique. À la fin de l'examen, plusieurs scénarios sont possibles: le conducteur peut continuer de conduire sans restrictions sur le permis, avec quelques adaptations sur le véhicule ou sur le permis de conduire, ou bien il doit restituer son permis.

Au total, seuls 18% des conducteurs de plus de 65 ans testés ont été déclarés inaptes à la conduite. Parmi ceux déclarés aptes, 45% ont été contraints d'adapter le véhicule et 68% se sont vus également imposer une restriction: le port des lunettes ou des déplacements limités dans un rayon de dix kilomètres.

A l'occasion de la Journée internationale des personnes âgées, Vias encourage les personnes doutant de leur aptitude au volant à remplir un questionnaire sur le site www.senior-test.be. "S'il s'avère qu'elles font partie du groupe à risque, elles doivent contacter leur médecin ou leur spécialiste", explique Vias. "En cas de doute, elles peuvent toujours être renvoyées vers le CARA pour effectuer des examens. Ces derniers sont gratuits et financés par les Régions", conclut l'Institut de sécurité routière.

Les plus consultés