stad Leuven

Pas de 3e dose de vaccin pour les moins de 65 ans, pour le moment du moins

Les personnes souffrant de problèmes immunitaires, de certaines pathologies, les personnes âgées de plus de 65 ans et les résidents des maisons de repos peuvent, si elles le souhaitent, recevoir une troisième dose du vaccin contre le Covid-19. Pour les personnes de moins de 65 ans sans pathologies graves, ce n'est pas le cas pour l'instant. "Il n'y a pas d'arguments scientifiques en faveur de cela actuellement “a déclaré Dirk Ramaekers, président de la taskforce Vaccination.

Si la recherche scientifique montre qu’une troisième dose du vaccin est utile, il y a au moins suffisamment de vaccins disponibles. "Notre pays a conclu un contrat européen de 23 millions de doses avec Pfizer et un contrat d'appoint plus modeste avec Moderna", explique Dirk Ramaekers. "On prévoit une troisième dose potentielle et même une possibilité de quatrième dose."
Le contrat prévoit une éventuelle troisième piqûre et une possibilité de quatrième piqûre.

L'éventuelle quatrième injection ne serait envisagée que pour des groupes très spécifiques "qui ont une réponse immunologique très difficile". Dirk Ramaekers souligne également qu'il est "prématuré" de se prononcer sur la quatrième piqûre. Nous devons attendre des recherches scientifiques supplémentaires. "Nos experts suivent la situation de près", dit-il.

S'il n'y a pas de troisième injection générale, notre pays éliminera les excédents de vaccins par le biais du programme Covax des Nations unies. Il s'agit du programme international par lequel l'ONU et ses partenaires achètent des vaccins corona et les redistribuent aux pays pauvres.

La Belgique a commandé des vaccins en vue d'une éventuelle quatrième dose

"La Belgique est partie prenante du gros contrat de la Commission européenne pour 900 millions de doses du vaccin Pfizer", confirme un porte-parole du ministre fédéral de la Santé publique, Frank Vandenbroucke. "Nous avons réservé dans ce cadre notre part pour 2022 et 2023 afin d'être sûrs que nous pourrons alors vacciner si nécessaire".

La Taskforce Vaccination suit les résultats des études scientifiques et formulera le cas échéant un avis si une troisième dose ou éventuellement une quatrième dose de vaccin est recommandée pour d'autres groupes au sein de la population. Actuellement, une troisième dose est recommandée seulement pour les personnes de plus de 65 ans et les personnes souffrant de certaines pathologies.

"Cela va devenir comme la vaccination contre la grippe, où vous ne protégez peut-être pas chaque année mais une année sur deux vos groupes à risque", estime le virologue Marc Van Ranst (KU Leuven).
 

Les plus consultés