A Bruxelles, une partie de la Senne refait surface

La rivière Senne, affluent de la Dyle qui traverse notamment la capitale, a refait surface ce mardi à Bruxelles, sur un terrain dans les environs du numéro 320 Chaussée de Vilvorde, à Neder-Over-Heembeek (photo). Après 150 ans de voûtement, la rivière est à nouveau découverte sur un tronçon de 200 mètres, afin de garantir une meilleure qualité de l'eau et enrichir la biodiversité.

La rivière avait été détournée pour la première fois et mise sous voûtes en 1867, pour éviter des épidémies et des inondations lorsque le niveau de l’eau est haut. Sur un terrain dans la commune bruxelloise de Neder-Over-Heembeek, une partie de la Senne est remontée après 150 ans.

La construction de nouvelles berges permettra à la faune locale de s'étendre. La Senne redevient un "couloir écologique", souligne Benjamin Thiébaux, du service hydrographie de l'Institut bruxellois pour la gestion de l'environnement. "Le retour de la biodiversité fait partie des objectifs européens."

A côté de l'aspect nature, il y a également un aspect économique, avec 225 mètres de nouveaux murs de quai construits le long du canal de Willebroek. Ils seront utilisés par l'entreprise d'économie circulaire Comet pour transporter un minimum de 80.000 tonnes par an par voie fluviale, ce qui représente 7.500 camions et 1.200 tonnes de CO2 en moins sur les routes.

"De plus en plus d'acteurs veulent contribuer à un développement économique qui tient compte des enjeux climatiques et de la nécessité de renforcer la nature", a relevé le ministre bruxellois de l'Environnement, Alain Maron (Ecolo).

La Senne à hauteur de Haren y ressemble au tronçon qui a été remis à ciel ouvert

Les plus consultés