Chargement lecteur vidéo ...

La frégate Léopold Ier peut quand même participer à un exercice de l'Otan

Le ministère de la Défense a annoncé ce vendredi que la frégate Léopold Ier de la Marine belge a été autorisée à rejoindre l'escadre SNMG-1 de l'Otan et à participer au grand exercice aéronaval international Joint Warrior au large des côtes du Royaume-Uni. Elle en avait été privée dans un premier temps en raison de l'inexpérience de son (jeune) équipage. Ce dernier a entretemps suivi avec succès une formation supplémentaire.

"La sécurité et la préparation des navires et de leur équipage (...) ne peuvent souffrir aucun compromis. C'est pourquoi la Marine a préféré différer l'engagement de la frégate Leopold I. Elle est aujourd'hui fin prête pour sa mission et rejoindra sous peu le groupe SNMG-1 (Standing Naval Maritime Group 1)" de l'Otan, a indiqué la Marine ce vendredi dans un communiqué.

Lorsqu'un navire sort de sa période d'entretien, l'équipage entame une période de remise en condition, par des formations suivies par des exercices pratiques, tant dans les centres d'entrainement qu'à bord de leur navire. Cette période se nomme SARC (pour "Safety and Readiness Check", contrôle de la sécurité et de la préparation). Ces SARC s'appliquent également lorsqu'une partie de l'équipage a été remplacé. Toute une série de formations et d'exercices doivent être effectués durant quelques semaines.

Au terme de ces formations, une série de tests est appliquée afin de prouver au commandement que le navire et son équipage sont prêts à exécuter les missions qui leur seront confiées avec le plus haut degré de sécurité, tant au niveau du personnel que du navire. La frégate Léopold Ier, qui embarque un hélicoptère NH90 NFH, et son équipage de quelque 180 personnes ont réussi la phase SARC-3 après une période de formation supplémentaire, a précisé le porte-parole de la Marine, le lieutenant de vaisseau Olivier Vogels.

Le F930 Léopold 1er, l'une des deux frégates polyvalentes de la Marine belge, rejoindra donc rapidement l'escadre permanente de l'Otan SNMG-1 et participera à l'exercice Joint Warrior 21-2. Cette vaste manœuvre se déroule depuis le 17 septembre au large du Royaume-Uni, rassemblant des navires, des sous-marins, des avions, des hélicoptères et des troupes terrestres de vingt pays de l'Otan.

Les plus consultés