© Zoonar.com/DAVID HERRAEZ CALZADA - creative.belgaimage.be

Une jeune fille de 15 ans sauve la vie d’un homme qui s’était étouffé avec un bout de viande au restaurant

Grâce aux quelques cours de premiers secours qu’elle avait suivis à l’école et à son grand courage, Aline Van den Berghe, 15 ans, a sauvé la vie d'un homme qui s'étouffait avec un morceau de viande dans un restaurant. Le client ne parvenait plus à respirer, a perdu conscience, et son cœur a même fini par s'arrêter. "J'ai juste pensé : Aline, fais-le et crois en toi", a témoigné la jeune fille au micro de la VRT. 

Aline était au restaurant avec sa mère et son beau-père au moment des faits. "À un moment donné, j'ai entendu la propriétaire appeler le 112 parce qu'un client s'était étouffé avec un morceau de viande. J’ai voulu intervenir, mais ma mère m’a dit qu'il y avait déjà assez de gens autour de la victime. Les passants l'ont mis au sol. Alors que l'homme tendait la main vers sa gorge, j'ai crié depuis mon siège qu'ils devaient utiliser la manœuvre de Heimlich, mais cela n'a pas aidé", raconte-t-elle.

"Quand j'ai vu l'homme devenir bleu, j'ai sauté vers lui. Je ne sentais pas de pouls, alors je me suis immédiatement mise à genoux et j'ai commencé la réanimation. J'ai vraiment tout donné jusqu'à ce que l'homme reprenne conscience. À ce moment-là, tout le monde a dit : bravo, bravo ! J'ai reçu tellement d'adrénaline et j'ai continué jusqu'à ce que je n’en puisse vraiment plus. Quelqu'un d'autre a alors pris le relais et j'ai continué à répéter le rythme pour qu'il puisse continuer, jusqu'à ce que les secours soient enfin là. "

"Il vaut toujours mieux faire quelque chose"

Pour une jeune fille de 15 ans, Aline a agi comme il fallait, et rapidement. Malgré sa formation théorique aux premiers secours, il peut en effet être impressionnant de mettre la pratique en oeuvre et de faire un massage cardiaque dans une situation d'urgence réelle. 

D’après Patrick De Smedt, entraîneur en réanimation à la Croix Rouge, il vaut mieux toujours tenter de faire quelque chose, même lorsqu’on n’a pas suivi de formation. "Appelez le 112 et la peronne au téléphone vous guidera alors tout au long du processus", conseille-t-il.

La victime hors de danger

La victime se trouve toujours à l'hôpital, mais elle est aujourd’hui hors de danger. "Il a quelques côtes meurtries par la réanimation et il y a encore un morceau de viande dans ses poumons", explique Aline. "J'ai reçu des félicitations de ma famille et de la famille de l'homme." 

Les plus consultés