Quelque 250 personnes manifestent contre l’ouverture d’une nouvelle mosquée à Courtrai

Quelque 250 manifestants venus de toute la Flandre ont protesté pacifiquement mais bruyamment samedi à Courtrai contre l’ouverture d’une nouvelle mosquée. La ville de Courtrai a déjà accordé un permis environnemental, mais un certain nombre de riverains et le Vlaams Belang ont fait appel. 

L'arrivée de la nouvelle mosquée avait été annoncée il y a environ sept ans, et avait d’emblée obtenu le soutien du conseil communal de Courtrai. L'ancien bâtiment de Bio-Planet, qui a depuis déménagé à quelques centaines de mètres de là, avait alors été racheté par une Société islamique et culturelle pour environ 5 millions d'euros.

L’établissement est destiné à accueillir un centre culturel et religieux, dont la mosquée fait partie. En mars 2021, une demande a été introduite, contre laquelle 825 objections ont été reçues, mais après un certain nombre de changements, le projet a reçu le feu vert de la ville de Courtrai. 

Opposition du Vlaams Belang

Le parti flamand d’extrême droite Vlaams Belang, mené par Wouter Vermeersch, s'est opposé dès le départ à la construction du lieu de culte.

Outre les arguments politiques en tant que parti anti-islam, les opposants ont également des doutes sur le financement et les problèmes de mobilité que l'arrivée de la mosquée entraînera. "Ce sera une méga mosquée de 5.200 mètres carrés, soit la plus grande mosquée de Flandre, et ce sera un fléau pour le quartier ", a commenté Wouter Vermeersch.

Activités pour jeunes et aide aux devoirs

Courtrai compte environ 5.000 habitants de confession musulmane. Ces derniers devraient bientôt pouvoir se rendre dans ce centre pour y prier, mais aussi dans le cadre d’autres activités. "Il s'agira d'un nouveau centre religieux et culturel, mais en plus des salles de prière, il y aura, par exemple, de l'aide aux devoirs et des cours", indique le porte-parole du projet, Yassin Al Atar.

"Des activités sont prévues pour les jeunes. C'est un grand bâtiment, les résidents locaux et d'autres organisations de Courtrai peuvent également utiliser les installations dont nous disposerons", souligne-t-il. Le porte-parole espère que le centre pourra commencer à fonctionner fin de 2022, début 2023.

Les plus consultés