Chargement lecteur vidéo ...

Un hélicoptère belge vient en aide à des migrants au large des côtes françaises

Dimanche après-midi, un hélicoptère NH90 a été déployé depuis la base aérienne de Coxyde pour une opération de sauvetage au large des côtes françaises. Les autorités françaises ont fait appel à l'hélicoptère belge pour rechercher un canot en train de couler avec 38 migrants à bord. Ils ont tous été sauvés.

Le NH90 de la 40e escadrille SAR de Coxyde a été mobilisé "à la demande des autorités françaises", selon la Défense, pour effectuer une recherche dans la Manche entre la France et l'Angleterre. Un canot avec 38 migrants à bord avait fait naufrage. Deux personnes disparues ont aussi été retrouvées sur une bouée à dix milles des côtes françaises. Ils ont été récupérés et transportés à l'hôpital de Calais.

Une heure et demie plus tard, le canot, qui était déjà dans les eaux anglaises, a également été retrouvé. Dix personnes étaient à l'eau. Un navire de la marine française leur a porté secours et l'hélicoptère belge a récupéré cinq autres noyés. Toutes les personnes à bord ont finalement été secourues. La plupart souffraient de grave hypothermie.

Les traversées illégales se multiplient malgré les mises en garde

Samedi, 76 personnes tentant de rejoindre l'Angleterre avaient été secourues et 95 vendredi.
De son côté, le Royaume-Uni a secouru ou intercepté au total 1.115 migrants traversant la Manche à bord de petites embarcations vendredi et samedi, a indiqué dimanche le ministère britannique de l'Intérieur.
Depuis fin 2018, les traversées illégales de la Manche par des migrants cherchant à gagner le Royaume-Uni se multiplient malgré les mises en garde répétées des autorités qui soulignent le danger lié à la densité du trafic, aux forts courants et à la basse température de l'eau.
Selon le préfet maritime Philippe Dutrieux, quelque 15.400 migrants ont tenté la traversée entre le 1er janvier et le 31 août, dont 3.500 ont été "récupérés en difficulté" dans le détroit et ramenés sur les côtes françaises. En 2020, les traversées et tentatives de traversées avaient concerné quelque 9.500 personnes, contre 2.300 en 2019 et 600 en 2018.
Selon le ministre français de l'Intérieur Gerald Darmanin, les interpellations d'embarcations clandestines ont cependant progressé de 15 points ces trois derniers mois, passant "de 50% à 65% de bateaux interpellés", a-t-il dit samedi lors d'un déplacement sur le littoral.
 

AFP or licensors

Les plus consultés