De nombreux magasins Lidl à nouveau fermés jeudi en raison du mouvement de grève

De nombreux magasins de la chaîne de supermarchés Lidl sont encore fermés ce jeudi, en raison du conflit social qui touche l'entreprise. D'après le syndicat libéral CGSLB, la situation devrait être comparable à celle de mercredi, journée lors de laquelle une centaine de succursales avaient été touchées par le mouvement de grève. L'action de grogne devrait se poursuivre jusqu'à samedi.

Un conflit social lié à la charge de travail couve depuis plusieurs mois au sein de l'entreprise. Environ un tiers des quelque 300 magasins du pays ont gardé portes closes mercredi.

La direction de l'enseigne ne propose aux syndicats une rencontre que lundi, déplore la CGSLB, qui espérait que des discussions seraient entamées plus rapidement.

De son côté, le syndicat socialiste a confirmé que de nombreux magasins resteront fermés dans le Limbourg et en Flandre orientale. En région liégeoise, sept ou huit magasins garderont portes closes, et leur nombre ne devrait cesser de croître dans les prochaines heures, des assemblées générales du personnel étant prévues notamment à Liège et Charleroi.

Des contacts entre secrétaires et délégués sont en cours, un point plus précis de la situation devrait dès lors pouvoir être donné en fin de matinée.

Grève jusque samedi

Les syndicats et la direction de Lidl se retrouveront autour de la table lundi. L'objectif de cette nouvelle concertation est d'aboutir à un accord concernant la charge de travail pour le personnel. Les syndicats ont indiqué que les actions se poursuivraient d'ici là. 

La chaîne de supermarchés espère que les magasins rouvriront en attendant la réunion de lundi, mais rien n'est moins sûr. "Nous sommes évidemment désolés que les magasins soient fermés et espérons un dialogue constructif", a déclaré la porte-parole Isabelle Colbrandt. 

Les syndicats regrettent toutefois que cette réunion ne soit prévue que lundi prochain. "Nous ne refusons pas le dialogue. Nous irons à cette réunion lundi, mais tant qu'une solution n'est pas trouvée, les magasins resteront fermés", ont fait savoir les syndicats Setca, ACV Puls, CNE et CGSLB. 

Les fermetures spontanées de magasins vont donc se poursuivre vendredi, préviennent-ils. Le front commun syndical appelle également à une grève générale samedi. "Toutes les portes doivent rester fermées le 16 octobre. La direction doit comprendre que notre exigence de respect et de personnel n'est pas qu'un slogan."

Les plus consultés