Belga

"Housing first" : 1,5 million d’euros pour “donner une solution de logement durable aux sans-abri"

A l’occasion de la Journée mondiale de lutte contre la pauvreté, le ministre flamand de la Santé et du Bien-être Wouter Beke (CD&V) a annoncé ce dimanche que son gouvernement libère 1,5 million d’euros pour le projet "Housing first". Ce dernier "est destiné aux personnes qui n’ont pas de domicile fixe en raison de problèmes d’addiction ou de santé, ou parce qu’elles sont psychologiquement vulnérables. Nous allons les aider, dans un premier temps, à trouver une solution de logement durable", précisait le ministre Beke.

Le logement est souvent un élément crucial pour résoudre d’autres problèmes qui sont liés à la pauvreté, comme un isolement social, une mauvaise santé ou un emploi. "Souvent on considère le logement comme la dernière étape de l’aide à apporter et on commence par envisager un trajet pour résoudre des problèmes d’addiction, par exemple. Dans le cas du projet "Housing first", nous avons une approche inverse. Nous veillons d’abord à aider ces personnes à trouver un logement, avant de voir si d’autres aides peuvent être mises sur pied", explique le ministre flamand de la Santé, Wouter Beke.

"Cette méthode de housing first" - ou le logement est considéré comme une priorité - "est appliquée à un groupe de personnes sans-abri qui sont sans domicile fixe depuis plus de deux ans, et qui sont en outre psychologiquement vulnérables ou qui souffrent d’une addiction grave. Cette façon de travailler donne de meilleurs résultats pour les personnes concernées et pour la société", précise le ministre.

Concrètement, le gouvernement flamand investira 1,5 million d’euros cette année et l’an prochain, afin que les Centres d’aide sociale (CAW) en Flandre et à Bruxelles puissent mettre sur pied des trajets d’accompagnement. Wouter Beke espère ainsi pouvoir aider entre 150 et 200 personnes sans-abri à retrouver un logement.

Belga: themabeeld

Les plus consultés