Covid-19 : pour la première fois depuis mai plus de 3.000 contaminations quotidiennes

Entre le 9 et le 15 octobre, une moyenne de 3.010 personnes ont été contaminées chaque jour par le coronavirus, indiquent les chiffres de l'Institut de santé publique Sciensano publiés ce mardi. Il s'agit d'une hausse de 46% par rapport à la semaine précédente. D'autre part, l'Agence flamande de Soins et Santé annonce que le nombre de "traceurs de contacts" va être augmenté en Flandre en raison de l'augmentation du nombre de contaminations.

Entre le 12 et le 18 octobre, on a enregistré 73 admissions quotidiennes à l'hôpital de patients atteints du coronavirus, ce qui représente une augmentation de 29% par rapport à la période de référence précédente. Au total, 914 personnes infectées sont actuellement hospitalisées (+23%), dont 229 traitées en soins intensifs (-7%).

Du 9 au 15 octobre, près de 11 personnes sont décédées par jour en moyenne des suites du virus, soit une augmentation de 14% par rapport à la période de sept jours précédente. Le bilan s'élève désormais à 25.780 décès depuis le début de la pandémie en Belgique.

Quelque 48.400 tests en moyenne ont par ailleurs été effectués quotidiennement, pour un taux de positivité de 6,4%. Le taux de reproduction du virus atteint lui 1,21. Quand il dépasse 1, cela signifie que le virus reprend de la vigueur.

La Flandre augmente le nombre de 'contact tracers'

La Flandre va prévoir davantage de 'traceurs de contacts' alors que le nombre d'infections au Covid-19 augmente dans la Région. C’est ce qu’a indiqué l’Agence flamande Soins et Santé. "La capacité maximale passera de 400 à 500 opérateurs téléphoniques", précisait le porte-parole de l'agence sanitaire flamande, Joris Moonens.

Ces employés appellent par téléphone les personnes qui ont été testées positives au coronavirus pour déterminer avec qui elles ont été contact. Comme le nombre de contaminations connait une remontée en Flandre, ces 'contact tracers' doivent téléphoner à davantage de personnes.

"Les enquêteurs sur les contacts font tout ce qu'ils peuvent pour téléphoner à autant de personnes que possible et aussi vite qu’ils le peuvent, et donnent la priorité aux personnes infectées et aux personnes à haut risque qui ont été en contact avec ces dernières".

Les plus consultés