Holiday Inn Gent Expo

La pénurie de “kots” à Gand oblige des étudiants étrangers à loger à l’hôtel

La demande en chambres d’étudiants à Gand (Flandre orientale) dépasse de loin l’offre actuelle, si bien que l’Université se voit obligée de frapper à la porte d’hôtels pour y loger des étudiants internationaux. Au Holiday Inn Gent Expo, l’UGent a ainsi pu réserver 32 chambres (photo) pour des étudiants étrangers. L’hôtel a adapté ses prix, mais demande aux jeunes gens de se comporter aussi discrètement que des clients. "Jusqu’à présent, nous n’avons eu aucun problème. Tout se passe de façon harmonieuse", a indiqué à Radio 2 le directeur de l’hôtel Thomas Van Parijs.

Le Holiday Inn situé à Flanders Expo offre cette année académique une chambre à 32 étudiants de l’Université de Gand, en raison de la pénurie criante de "kots" dans la cité au bord de la Lys. Mais une chambre d’hôtel coûte en moyenne nettement davantage, pour un long séjour, qu’un logement étudiant d’environ 500 euros par mois. "Nous sommes parvenus à un accord intéressant avec l’université », explique le directeur Thomas Van Parijs. « Chaque étudiant paie la moitié - un montant abordable pour lui - et l’université gantoise ajoute l’autre moitié".

Les 32 chambres réservées aux étudiants sont situées dans un couloir séparé de l’hôtel. "Tous les étudiants dorment au même étage, qui est complètement séparé du reste de l’hôtel. De cette façon, il ne devrait pas y avoir de nuisance pour nos autres clients", précise Van Parijs. Ce qui ne signifie cependant pas que les étudiants sont autorisés à faire la fête.

"Nous accueillons avant tout des étudiants qui effectuent un Master. Nous avons demandé à l’UGent que ce soient des étudiants avec une certaine maturité. Donc pas de tous jeunes qui entament leurs études supérieures".

Entretemps, les étudiants logent depuis deux mois au Holiday Inn. "Tout se passe très bien", estime le manager. "La cohabitation est harmonieuse entre les étudiants, les autres clients de l’hôtel et le personnel. Nous ne pouvons vraiment pas nous plaindre. Mais les étudiants non plus. C’est pour eux une occasion unique de loger dans une si belle chambre. Et ils bénéficient aussi d’avantages, comme un prix adapté pour le petit-déjeuner. Leurs parents aussi recevront une réduction pour une chambre d’hôtel, s’ils venaient leur rendre visite".

Moins de touristes à cause du coronavirus

Le directeur de l’hôtel gantois souligne qu’il s’agit à priori d’un accord unique avec l’université. Le Holiday Inn peut en effet proposer exceptionnellement des chambres pour les étudiants parce que le tourisme ne tourne pas encore à plein rendement à Gand, dans le prolongement de la crise sanitaire.

"J’entends mes collègues qui disent la même chose. La demande dans les hôtels est nettement inférieure à la normale, actuellement. Nous avons la chance d’être un hôtel d’affaires. En périodes de vacances, l’occupation est moins élevée que les années précédentes, mais cette semaine, par exemple, l’hôtel affiche complet et il y a de nombreuses réunions planifiées".

Les plus consultés