Les deux derniers Sea King, devenus mythiques à la Côte, quittent Coxyde pour l’Angleterre

Deux anciens hélicoptères militaires Sea King (photo) - très respecté à la Côte, où ils ont assuré durant 42 ans des missions de recherche et de sauvetage, sauvant plus de 1.500 personnes - ont décollé ce mercredi après-midi de Coxyde pour aller poursuivre leur pension en Grande-Bretagne. Deux ans et demi après l'ultime vol du dernier des cinq Sea King, une nouvelle vie les y attend, aux mains d'une association britannique de passionnés. Les trois autres hélicoptères restent en Belgique, comme témoins du passé.

Le premier des deux hélicoptères en partance, provisoirement porteur de l'immatriculation civile OO-SEE mais arborant toujours son ancien "serial" militaire (RS-02), avait repris l'air jeudi au départ de la base aérienne de Coxyde après plusieurs dizaines d'heures de travail pour les remettre en état de vol. Cet hélicoptère avait été retiré du service le 12 janvier 2019 avant d'être racheté par l'association britannique Historic Helicopters, qui possède déjà une flotte de plusieurs appareils et les présente lors de meetings aériens.

Son jumeau, le RS-04, 00-KNG, a déjà effectué de premiers essais au sol, où il était cloué depuis le 15 février 2019, avait indiqué dimanche la cheville ouvrière de ce projet de préservation aéronautique, Brecht Vandecasteele. "Si tout se passe bien, les deux Sea King doivent s'envoler mercredi" à 14h de Coxyde pour rejoindre leur nouvelle base à Chard, dans le sud-est de l'Angleterre, où Historic Helicopters est établie, avait précisé celui qui a volé pendant 13 ans avec les Sea King.

Les deux hélicoptères ont été remis en état par quatre anciens mécaniciens de la Royal Air Force (RAF) britannique qui travaillent comme bénévoles chez Historic Helicopters. Cette association leur donnera une immatriculation civile britannique afin de les faire voler lors de manifestations aériennes.

Coxyde 1977

Adieu à des icônes

La composante Air a retiré le 21 mars 2019 le dernier de ses cinq Sea King, après plus de 42 ans de carrière - ils étaient arrivés à Coxyde le 8 novembre 1976 en formation de Grande-Bretagne, où ils ont été construits. Ils ont équipé la 40e escadrille de Coxyde, spécialisée dans la recherche et le sauvetage (en anglais "Search and Rescue", SAR), principalement en mer.

Ces hélicoptères avaient effectué près de 60.000 heures de vol, sont intervenus à 3.309 reprises lors d'appels d'urgence et ont sauvé environ 1.757 vies humaines, souvent dans des conditions difficiles pour les membres d'équipage.

Les Sea King, vedettes de la série télévisée "Windkracht 10" de la chaîne de télévision publique flamande VRT, sont aussi intervenus lors de l'incendie de l'hôtel Switel d'Anvers - quinze morts le 31 décembre 1994 lors d'un réveillon du Nouvel An et des blessés graves à transporter au centre des grands brûlés de l'hôpital militaire Reine Astrid de Neder-Over-Heembeek - et lors de l'explosion d'un gazoduc le 30 juillet 2004 à Ghislengien (24 morts et 132 blessés, dont de grands brûlés).

Chargement lecteur vidéo ...

En mars 1987, trois Sea Kings belges sont également parvenus à sauver 30 naufragés du ferry Herald of Free Enterprise qui était en train de sombrer au large de Zeebrugge.

Un appareil, le RS-01, se trouve au Musée de l'Air à Bruxelles (photo) depuis décembre 2008. Le RS-03 a été acquis par la commune de Coxyde pour servir de monument et le RS-05 sert désormais de matériel didactique aux élèves du Centre de formation aéronautique flamand (Vloc) à Ostende. Ils ont été remplacés par quatre NH90 Caïman (photo) en version navale (NFH) à la livrée grise.

Musée de l'Air à Bruxelles
BELGA/VIDAL
NH90 Caïman
Foto Kurt bvba, Foto Kurt

Les plus consultés