Pour la première fois depuis début juin, plus de 1.000 patients Covid hospitalisés

Le nombre de patients Covid dans les hôpitaux belges a de nouveau dépassé le millier, pour atteindre 1.032, selon les chiffres mis à jour ce vendredi par l’institut Sciensano. C'est presque un tiers (30%) de plus qu'une semaine auparavant. Le cap du millier n'avait plus été atteint depuis le 4 juin dernier. Il y a en outre 230 patients en soins intensifs, soit 19% de plus qu'une semaine auparavant. Le virologue Steven Van Gucht conseille de revenir à un port du masque buccal plus fréquent.

Au cours des sept derniers jours, 93 patients Covid en moyenne ont été admis à l'hôpital chaque jour, soit une hausse de 50% par rapport à la semaine précédente.

Entre le 12 et le 18 octobre, on a également enregistré une moyenne de plus de 3.600 infections par jour en Belgique, soit près de 60% de plus qu'une semaine auparavant. Sur la seule journée du lundi 18 octobre, on a recensé 6.533 nouveaux cas, selon les derniers chiffres consolidés. Un total qui dépasse le pic de la troisième vague du printemps dernier (6.333 cas enregistrés le 22 mars). Il faut remonter au mois de novembre 2020, lors de la deuxième vague, pour trouver un chiffre plus élevé.

Toujours entre le 12 et le 18 octobre, le nombre de tests a augmenté de plus d'un dixième, pour atteindre 51.300 tests. Le taux de positivité est désormais de 7,1% (+1,8 %), tandis que celui de reproduction du virus atteint 1,34 (+26%). Lorsqu'il est supérieur à 1, cet indicateur signifie que l'épidémie tend à s'accélérer.

L'incidence, qui renseigne le nombre de nouveaux cas pour 100.000 habitants, atteint 358,8 sur 14 jours (+55%). En moyenne, 13 patients atteints du coronavirus sont décédés chaque jour au cours de cette période, ce qui représente près d'un cinquième de plus qu'au cours de la semaine précédente. Le bilan s'élève désormais à 25.835 décès depuis le début de la pandémie en Belgique.

Entretemps, 8,7 millions de citoyens du pays (soit 75% de tous les habitants) ont déjà reçu au moins une dose de vaccin contre le coronavirus, et plus de 8,5 millions (74%) sont maintenant complètement vaccinés.

Steven Van Gucht plaide pour le port plus fréquent d'un masque

"Il y a un an avec de tels chiffres, on aurait décrété un confinement", relevait le virologue Steven Van Gucht jeudi sur le plateau de VTM NIEUWS. Il souligne que, grâce à la campagne de vaccination, il ne faudra pas en arriver là mais il conseille quand même de porter plus souvent un masque, afin de ne pas risquer de surcharger encore plus les services de santé déjà bien occupés.

Steven Van Gucht (photo) indique que la hausse des contaminations et hospitalisations était attendue, mais s'avoue surpris par sa vitesse. Il espère que les vacances scolaires d'automne calmeront l'évolution bien que de nombreux Belges partiront à l'étranger. "Pour le moment, les chiffres belges sont plus élevés que ceux d'autres pays voisins, donc voyager ne sera pas nécessairement un problème", estime Van Gucht.

Le virologue pense cependant qu'on s'est un peu trop vite débarrassé de l'obligation du port du masque. "Nous savions qu'on allait vers une hausse des chiffres et continuer à porter ce masque encore un peu nous aurait aidé. Ne pas le faire et augmenter le nombre de contacts a un impact sur le nombre de contaminations et d'hospitalisations."

Porter un masque "permet de faire beaucoup de choses tout en maintenant la sécurité. Cela fait baisser le risque et c'est précieux en ce moment", concluait Steven Van Gucht.

Les plus consultés