Le nouveau single d’Angèle : un hymne à Bruxelles et à une Belgique unie

A peine une semaine après Stromae, voici à nouveau une actualité musicale belge à forte résonance internationale : la sortie du tout nouveau single d’Angèle : "Bruxelles je t'aime". La Bruxelloise de 25 ans qui a grandi à Linkebeek - une commune flamande située dans la banlieue sud de Bruxelles - vit à Paris depuis quelques années. Mais Angèle Van Laeken n'a pas oublié ses racines et regretterait vraiment si notre pays devait se séparer un jour.

"Bruxelles, je t'aime", est une ode à sa ville natale. Angèle est mélancolique loin de Bruxelles qui lui manque. "Tu m’avais manqué/ Tu es ma préférée/ Je vais mieux quand je te vois/Je ne t'oublie pas...Les Marolles, Flagey, Saint-Gilles, Laeken à qui je dois mon nom". 

Mais la chanson porte aussi un message politique : la perspective d'une scission du pays à cause de certains problèmes linguistiques lui donne des cauchemars. Elle chante également quelques mots en néerlandais. "Et si un jour elle se sépare / Et qu’on ait à choisir un camp / Ce serait le pire des cauchemars / Tout ça pour une histoire de langue."

Pour le clip (voir ci-dessous) la jeune chanteuse offre un voyage surréaliste dans un train entre Paris et Bruxelles mais ce n’est pas le Thalys.

Et la sortie de son deuxième album c’est pour bientôt, les médias francophones misent déjà sur le 10 décembre. Son album "Brol" a déjà été vendu à plus d’1,5 million d’exemplaires, et comptabilise 2 milliards de streams, 8 MIA, 3 Victoires De La Musique (les plus importants prix musicaux en France), un MTV award, etc....
 

Les plus consultés