La princesse Elisabeth aura 20 ans ce lundi mais qui est notre future reine ?

Ce lundi 25 octobre, la princesse héritière Elisabeth fêtera son 20e anniversaire. Mais qui est exactement notre future reine ? La journaliste Pascale Mertens (VRT) s'est entretenue avec son professeur de piano et son professeur de danse, qui s'exprimaient pour la première fois. Et ce dimanche soir, la Eén diffuse le documentaire de Patrick Weber (RTBF) : "Elisabeth 20 ans : portrait d’une future reine".

Lundi, la princesse héritière Elisabeth fête son 20e anniversaire. Si on sait qu’elle a effectué son service militaire et dans quelle université d'Oxford elle étudiera au cours des prochaines années. Mais que savons-nous d'autre sur la jeune femme qui, un jour, suivra les traces de son père et deviendra notre reine ?

La journaliste Pascale Mertens a rencontré son ancien professeur de piano et son professeur de danse classique prêts à lever un coin du voile. Elles ont toutes les deux suivi la jeune princesse de près pendant des années et racontent l'impression qu'elle leur a laissée.
 

"C'est quelqu'un qui sait prendre une décision"

Dès son plus jeune âge, la princesse a pris des leçons de piano et de danse, et elle a peint. Son intérêt pour l'art a certainement été stimulé par ses deux parents. La reine Mathilde a également pris des leçons de piano et le roi Philippe a commencé il y a environ 10 ans.

Pascale del Marmol a donné des leçons de piano à la Princesse Elisabeth pendant dix ans. Elle a commencé à l'âge de six ans, et le professeur de musique se souvient d'elle comme d'une jeune fille qui savait très tôt ce qu'elle voulait : "Je pense que son désir d'apprendre le piano venait vraiment du cœur". 

"C'est quelqu'un qui a vraiment la capacité de prendre une décision. Lorsque je jouais des morceaux, elle était clairement plus intéressée par cette œuvre que par n'importe quoi d'autre. J'ai pensé que c'était très spécial pour son jeune âge".

"Et elle s'y est tenue. C'était donc une fille solide, très équilibrée. Elle a vraiment étudié régulièrement, ce qui est très agréable pour son professeur. Elle a vraiment une très belle personnalité. Je pense qu'elle est très agréable et sympathique, mais aussi très intelligente."
 

"Constante dans son engagement"

Outre son talent musical, Elisabeth est également une personne très sociable, selon son professeur : "C'était remarquable de voir comment Elisabeth s'entendait si bien avec tout le monde et comment les enfants qui l'entouraient oubliaient immédiatement qui elle était. Et il était également remarquable de voir comment elle pouvait très facilement jouer avec d'autres enfants, bien sûr, et le lendemain, elle était assise dans la tribune officielle."

"C'est une bonne musicienne. Je ne dirai pas qu'elle était passionnée dans le sens où elle aurait tout sacrifié pour cela. Mais elle a été très constante avec un engagement très régulier. Et quand il y avait un projet, elle était complètement absorbée par celui-ci. Elle a un très bon sens du phrasé, des couleurs. Et elle a aussi du tempérament quand c'est nécessaire."
 

"La danse donne confiance en soi"

Elisabeth a également pratiqué de manière intensive, jusqu'à six heures par semaine, la danse classique et contemporaine. Elle prenait des cours de danse à Asse, une commune du Brabant flamand, à l'Académie August Deboeck.

Et c'est utile pour une future reine, selon sa professeure de ballet Kathleen Schroyens : "Être gracieuse, c'est quelque chose de typique pour toutes les filles ici et aussi pour la princesse. Vous pouvez voir qu'elles ont un "maintien" : en d'autres termes, une posture de danseur. Et cela vous donne confiance en vous. On apprend aussi à se tenir devant un public quand on est sur scène."

En même temps, Elisabeth a pu se fondre dans le groupe au cours de danse, même si cela n'était pas toujours facile : "Les autres enfants étaient amenés par leurs parents ou grands-parents. Alors que notre petite princesse arrivait ici avec le chauffeur. Mais je pense qu'elle était très disciplinée et qu'elle a fait preuve de beaucoup de courage pour en faire son hobby.

"La princesse se contentait toujours de danser dans le groupe et de parler aux filles. Et ses parents, le roi et la reine, sont venus parmi les autres parents tout à fait normalement pour assister aux leçons lorsqu’elles étaient accessibles. Et il en va de même pour les spectacles. Sans protocole, dans notre centre culturel."
 

Une jeune fille de caractère

Kathleen Schroyens, professeur de danse, a également vu une fille de caractère : "Une fille très discrète avec une énorme volonté, je pense. Lorsqu'elle voulait être capable de faire quelque chose, j'ai vraiment vu beaucoup d'intérêt et un engagement total. Elle s’entraînait beaucoup. Pleine d'énergie et de dévouement, elle s'est lancée dans la chorégraphie. Une étudiante très agréable."

Dans un documentaire diffusé dimanche soir, on voit que la Princesse Elisabeth avait un troisième hobby artistique : la peinture. Par l'intermédiaire de la reine Paola, elle est entrée en contact avec Pierre Chariot, un peintre qui vit près du château de Ciergnon.

Dans ce documentaire de Patrick Weber, le spécialiste de la royauté de la RTBF, nous apprenons également qu'à l'école primaire, Elisabeth était l'une des plus petites de la classe et que cela ne lui plaisait pas. Mais elle n'était pas du tout calme et timide. Elle a même eu de temps en temps une remarque sur son bulletin de notes. Plus tard, nous la voyons aller en pension au Pays de Galles, où ses camarades de classe l'appellent "Lizzie"
 

Geert De Mesmaeker
Geert De Mesmaeker
Chargement lecteur vidéo ...

Les plus consultés