©ana gassent

De plus en plus de jeunes hommes souffrent de troubles de l’érection dus à un usage problématique du porno

D’après une étude menée par l'université d'Anvers (UAntwerpen) et l'hôpital universitaire d'Anvers (UZA) auprès de 3.500 hommes de moins de 35 ans, de plus en plus de jeunes hommes souffrent de dysfonctionnement érectile. Leur nombre a ainsi considérablement augmenté au cours des vingt dernières années : "Une relation problématique avec la pornographie y joue un rôle important", explique le professeur en urologie, Gunter De Win.  

"En 2000, un peu moins de 5% des hommes de moins de 35 ans souffraient de dysfonctionnement érectile. Aujourd'hui, 20 à 30% sont concernés par ce trouble. Je le remarque d’ailleurs également chez les adolescents", indique l'urologue Gunter De Win (UZA) au micro de Radio 2 (VRT).

"Le fait que davantage de jeunes hommes ont des problèmes avait déjà été mis en lumière. Grâce à nos recherches à grande échelle, nous avons pu en cartographier les causes. Il ne s'agit pas uniquement de la pornographie, mais cela joue un rôle important", explique M. De Win.

L'utilisation problématique du porno n'est pas la même chose que regarder beaucoup de porno.

Gunter De Win, urologue à l’UZA

"Notre analyse montre que l'utilisation problématique du porno peut entraîner des problèmes d'érection lors d’un contact réel avec un partenaire. L'utilisation problématique du porno n'est pas la même chose que regarder beaucoup de porno", précise Gunter De Win. "Il s'agit d'hommes qui ont par exemple du mal à restreindre leur consommation, qui en regardent pour chasser la solitude, qui annulent des activités sociales pour regarder du porno ou qui ne peuvent pas se masturber sans porno".

"Tous ces éléments ont été inclus dans notre enquête, et nous avons constaté que les problèmes d’érection augmentent dans le groupe d'hommes ayant obtenu un score élevé à la combinaison de toutes ces questions."

Une pilule ne le redressera pas

L'urologue souligne que le problème se situe "entre les deux oreilles". "Nous ne parlons pas de dysfonctionnement érectile biologique. Une pilule de viagra ne résoudra donc pas ces problèmes, car l'excitation est cruciale là aussi." 

60% des hommes qui trouvent le porno plus excitant que le sexe réel souffrent de problèmes d'érection. 

Gunter De Win, urologue à l’UZA

Les jeunes hommes ont-ils une fausse image du sexe réel à cause du porno ? "Nous devons encore approfondir ce lien", répond l’urologue. "Nous constatons dans notre étude que dans le groupe d'hommes qui disent que le porno les excite plus que le sexe réel, 60 à 70% d'entre eux ont également un problème d'érection."

"Pas un plaidoyer contre le porno"

Gunter De Win ajoute que l'étude anversoise n'est pas un plaidoyer contre la pornographie. "Le porno a de nombreux aspects positifs dans la découverte de sa propre sexualité. Ce dont nous devons nous défaire, c'est de la pensée binaire sur les réseaux sociaux entre "le porno est nuisible" et "il n'y a pas de problème avec le porno". Il ne doit plus y avoir de tabou pour en parler. Je vois aujourd’hui des jeunes hommes qui ont décidé d'eux-mêmes qu'ils ont des problèmes d'érection parce qu'ils regardent du porno. Souvent, il n'en est rien, la réalité et les facteurs sont bien plus complexes." 

Les plus consultés