"Le port du masque en classe ne doit pas être un tabou", estime le commissaire corona Pedro Facon

Le secteur de l’enseignement flamand doit se pencher ce mercredi soir sur d’éventuelles mesures supplémentaires, alors que les écoles sont aux prises avec la propagation du Covid. Pour le commissaire corona, Pedro Facon, ces mesures supplémentaires sont nécessaires. Passer à une obligation de port du masque pour certains groupes "ne devrait pas être tabou", a-t-il déclaré ce mercredi dans la matinale de Radio 1 (VRT)

"Nous savons que la question de la vaccination dès l'âge de 6 ans n'est pas pour demain", a commenté le commissaire corona. "Il y a encore des discussions scientifiques à ce sujet au niveau européen. Alors comment faire pour rendre la situation plus sûre dans les classes ? Est-il approprié de réintroduire les masques pour certains groupes ou dans certaines situations ? Je trouve que le sujet ne peut pas être un tabou". D’après Pedro Facon, il reste par ailleurs encore du travail à faire au niveau de la ventilation et de la qualité de l'air dans les classes.

Alors que le coronavirus se répand particulièrement dans l’enseignement primaire, l’exigence du port du masque chez les élèves de moins de 12 ans fait débat. Mardi soir, dans l’émission télévisée "De Afspraak" (VRT), la commissaire aux droits de l'enfant, Caroline Vrijens, a résolument dit "non" aux masques obligatoires pour les jeunes enfants, soutenant notamment que les masques nuisent au développement du langage et à la communication non verbale. Caroline Vrijens a ainsi fait s’avoir qu’elle plaiderait contre cette obligation lors de la concertation de ce soir. 

On notera qu'en Wallonie, la ministre de l'Éducation et les acteurs de l'enseignement ont décidé que les élèves des écoles secondaires  allaient devoir à nouveau porter le masque en permanence après le congé de Toussaint.  A Bruxelles, où la vaccination était moins avancée, le port du masque était resté obligatoire en permanence. Dans le maternel et le primaire, les enfants ne doivent pas porter le masque.

"Limiter les contacts dans la sphère privée"

Selon le commissaire corona Pedro Facon, il faudra également limiter les contacts dans la sphère privée pour réduire la vague de l'épidémie de Covid-19. C'est certainement le cas pour les personnes âgées et autres personnes vulnérables, a-t-il affirmé au micro de Radio 1.

"Il est important de se réunir autant que possible à l'extérieur et d'assurer une bonne ventilation dans les espaces intérieurs", estime-t-il encore. "Si cela n'est pas possible, les masques buccaux et la distanciation restent importants". 

Les plus consultés