Eleleleven from Bielefeld/Wikimedia Commons/CC BY-SA 2.0

Première en Flandre: des buffles d’Asie participent à la gestion de la nature à Beveren

Dix buffles d’eau feront ce jeudi leur entrée dans le domaine naturel Verrebroekse Plassen, à Beveren en Flandre orientale. Ils viennent d’Asie, mais ont déjà acquis de l’expérience aux Pays-Bas. Les buffles doivent freiner la pousse de la végétation naturelle, afin que le Busard des roseaux - une espèce de rapace diurne - n’éprouve pas de gène et continue à venir dans le domaine naturel.

Les buffles d’Asie auraient déjà dû investir les Verrebroekse Plassen l’an dernier, mais l’épidémie de coronavirus a retardé l’arrivée des dix bovidés. Ils sont originaires d’Asie mais ont déjà participé pendant six mois à de la gestion naturelle aux Pays-Bas.

A Beveren, ils auront aussi une tâche importante, souligne le garde forestier Bram Vereecken. "Pendant les mois d’hiver, ils empêcheront la végétation naturelle de pousser trop. Celle-ci ne plait en effet pas au Busard des roseaux (ou Busard harpaye), un rapace qui n’aime pas les zones boisées".

Un roulement

C’est la toute première fois que des buffles d’Asie s’installent en Flandre, comme le confirme le garde forestier Bram Vereecken. "C’est une première, nous n’avons pas encore d’expérience en la matière. Heureusement nous avons de bons contacts avec les Pays-Bas, qui ont par contre de l’expérience dans ce type de gestion naturelle. Ils nous donneront des trucs et astuces sur la façon de nous préparer à l’arrivée des buffles et de tout organiser".

Verrebroekse Plassen n’est malheureusement pas un domaine naturel ouvert au public, pour qu’il puisse s’y promener ou y rouler à vélo, et jeter un coup d’œil aux buffles d’Asie par exemple. Mais le garde forestier Vereecken a quelques conseils pour parvenir à apercevoir les bovidés : "Il s’agit d’un très grand domaine ouvert près du port et une rue longe deux des trois côtés. Ceux qui y passent devraient donc pouvoir apercevoir les buffles, depuis leur voiture".

Les buffles d’Asie devraient rester six mois en Flandre, avant de retourner aux Pays-Bas. Cela créera une sorte de système de roulement, les buffles passant alors six mois à tour de rôle dans chacun des deux pays voisins.

Les plus consultés