La police des chemins de fer et Infrabel mènent une action de sensibilisation aux abords des passages à niveau

Les intrusions sur les voies et les accidents aux passages à niveau ont fait huit morts et trois blessés graves au 1er semestre 2021, d'après les chiffres du gestionnaire d'Infrabel communiqués vendredi. Le gestionnaire du réseau ferroviaire en Belgique mène ce vendredi, avec la police des chemins de fer, une journée de contrôles et de sensibilisation auprès des usagers et usagères aux abords des gares et des passages à niveau.

Au premier semestre 2021, Infrabel a constaté un total de 320 intrusions sur le domaine ferroviaire qui se sont soldées par trois morts (à la même période en 2020, 310 intrusions avaient coûté la vie à trois personnes et fait six blessés graves).

Au cours des six premiers mois de 2021, 17 accidents aux passages à niveau ont été recensés. Ils ont fait cinq morts et trois blessés graves (contre 12 accidents, cinq morts et un blessé grave pour la même période en 2020).

Sur l'ensemble de l'année dernière, 614 signalements d'intrusions sur les voies (cinq morts) et 23 accidents aux passages à niveau (neuf morts) avaient été recensés.

La police des chemins de fer et plusieurs zones de police procèdent ce vendredi à des contrôles supplémentaires à différents endroits du pays pour cibler ces comportements. "Les intrusions ou franchissements non autorisés des voies de chemins de fer font l'objet d'amendes pouvant atteindre plusieurs milliers d'euros", a rappelé la police en marge de cette journée de sensibilisation et de contrôles.

Cette action vise plus spécifiquement les jeunes. "Ceux-ci empruntent souvent le train pour se rendre à l'école ou durant leur temps libre, et il est donc important de rappeler les règles de sécurité à observer dans le domaine ferroviaire", a ajouté la police fédérale.

Les plus consultés