Une 3e dose de vaccin pour tous ? "Aucune preuve scientifique ne le justifie"

Alors que le gouvernement flamand veut étendre la 3e dose de vaccin à tous, le Conseil supérieur de la santé (CSS) estime qu'il n'existe actuellement aucune preuve scientifique qui justifierait un rappel de vaccin généralisé pour toutes les personnes de moins de 65 ans. Ce samedi, les ministres de la Santé, réunis dans le cadre de la Conférence interministérielle Santé publique (CIM), ont décidé que le personnel soignant pourra bénéficier d'une dose dite "booster".

D’après les informations relayées par le quotidien De Standaard, le Conseil supérieur de la Santé se montre favorable à un rappel vaccinal pour le personnel du secteur médical et des soins, afin de maintenir le système de santé à flot.

"Les professionnels de la santé seront confrontés durant l’automne et l’hiver à la prise en charge des patients atteints du SRAS-COV-2, ainsi que d'autres maladies respiratoires infectieuses telles que la grippe saisonnière ou le VRS", indique l'instance dans un avis. "En réduisant le risque d'infection par le SRAS-COV-2, une dose de rappel aiderait à maintenir le système de santé à flot".

Le Conseil supérieur de la santé étudie également si les personnes de moins de 65 ans vaccinées avec AstraZeneca ou Johnson & Johnson devraient recevoir une injection supplémentaire. 

Un "booster" pour le personnel soignant

Réunis ce samedi dans le cadre de la Conférence interministérielle Santé publique (CIM), les ministres de la Santé ont décidé que le personnel soignant pourra bénéficier d'une troisième dose d'un vaccin contre la Covid-19. Il n'est par contre pas encore question d'une troisième dose pour l'ensemble de la population.

La CIM a donc suivi l'avis du Conseil supérieur de la Santé . Pour l'heure, le vaccin dit "booster" n'est proposé qu'aux résidents des centres de soins résidentiels, aux personnes de plus de 65 ans et aux personnes ayant une immunité réduite.

Les plus consultés