Le meurtre de Mieke, tuée l’an dernier par 101 coups de couteaux, sera-t-il bientôt résolu ?

La police a recueilli plus de 20 nouvelles indications dans le cadre de l'enquête sur le meurtre de Mieke Verlinden. En novembre dernier, cette conseillère pédagogique avait été tuée par 101 coups de couteau près de Herentals, en province d’Anvers. La police et plusieurs enquêteurs ont tenu hier une consultation spéciale pour tenter de récolter de nouveaux éléments sur cette sombre affaire. 

Maria "Mieke" Verlinden (59 ans) a été tuée chez elle à Noorderwijk, le 10 novembre de l'année dernière. La conseillère pédagogique de l'école primaire 't Klavertje a été poignardée 101 fois. Rien n'a été volé à son domicile. L'enquête a jusqu’ici montré que l'auteur du crime était un homme et qu’il portait des chaussures distinctives.

Près d’un an plus tard, le meurtre n’a toujours pas été résolu. L'enquête a déjà mis en évidence une trace ADN d'un suspect masculin, mais malgré le prélèvement et les analyses de 435 échantillons d'ADN, aucune identification n'a encore pu être faite.

Lors d’une consultation spéciale organisée samedi, les enquêteurs ont recueilli plus de 20 tuyaux, qui vont maintenant faire l'objet d'une enquête approfondie. 

Les plus consultés