Covid-19: près de 1.900 personnes hospitalisées, dont 364 aux soins intensifs

Entre le 29 octobre et le 4 novembre, près de 172 admissions quotidiennes à l'hôpital de patients atteints du coronavirus ont été enregistrées, ce qui représente une augmentation de 33% par rapport à la période de référence précédente, indique l'Institut de santé publique Sciensano ce vendredi. Au total, 1.899 personnes infectées sont hospitalisées (+34%), dont 364 traitées en soins intensifs (+42%).

Entre le 26 octobre et le 1er novembre, une moyenne de 6.928 personnes ont été contaminées chaque jour par le Covid-19. Il s'agit d'une hausse de 13% par rapport à la semaine précédente.

Durant la même période, plus de 21 personnes sont décédées par jour en moyenne des suites du virus, soit une augmentation de 38% par rapport à la période de sept jours précédente. Le bilan s'élève désormais à 26.105 décès depuis le début de la pandémie en Belgique.

Quelque 81.000 tests en moyenne ont par ailleurs été effectués quotidiennement, pour un taux de positivité de 9,8%. Le taux de reproduction du virus atteint lui 1,20.

Le taux de vaccination des adultes (au moins une dose) s'établit par ailleurs à 88%, soit 8,7 millions de citoyens. Plus de 8,5 millions de personnes sont complètement vaccinées, ce qui représente 86% des adultes du pays.

Impact

Le docteur Geert Meyfroidt, spécialiste des soins intensifs à l’hôpital universitaire de Louvain, indique que la remontée du nombre de patients en soins intensifs était attendue, étant donné l’augmentation rapide du nombre de contaminations et d’hospitalisations. "On s’attend néanmoins à ce que la proportion de patients aux soins intensifs ne soit pas aussi élevée que lors des pics de contamination précédents, grâce à la vaccination".µ

"Mais le nombre de lits occupés aux soins intensifs arrivera malheureusement à un niveau tel qu’il aura un impact sur le reste des soins. Nous espérons pouvoir rester sous les 500 lits occupés aux soins intensifs, de telle sorte que l’on puisse encore combiner de façon acceptable les soins Covid aux soins qui ne sont pas liés au coronavirus", précisait le docteur Meyfroidt.

Les plus consultés