Passage de flambeau et nouvelle bière à la brasserie Boon à Lembeek

Frank Boon (photo, à g.), brasseur de lambic à Lembeek en Brabant flamand depuis plusieurs décennies, a officiellement remis les clés de son entreprise à ses deux fils, Jos et Karel, ce vendredi. À l'instar de Cantillon à Bruxelles, la brasserie Boon est parvenue à maintenir la tradition du lambic, malgré les heures difficiles qu'a connues cette bière si particulière.

Avant de devenir brasseur, Frank Boon commença une activité d'assembleur de lambics en 1975 et, trois ans plus tard, reprenait la société de René De Vits, le dernier assembleur de Lembeek. Il débuta le brassage à l'automne 1990, une décennie qui voyait fleurir les gueuzes industrielles, plus douces et plus accessibles que la gueuze à l'ancienne, assez acidulée.

La gueuze est le fruit d'un assemblage de lambics d'âges différents. Le lambic est brassé à partir de 30% de froment et 70% d'orge. Le brassin, réalisé à la saison froide, repose ensuite en cuve ouverte, entrant ainsi en contact avec les levures sauvages présentes dans l'air. Le liquide va poursuivre sa fermentation en fûts de chêne pendant plusieurs mois. Lembeek est située dans le Pajottenland, une région célèbre pour sa concentration en brasseries de lambic.

DirkVE (Wikipedia.org)

Boon est restée une entreprise familiale de 18 collaborateurs et les deux fils, Jos (entré en 2012) et Karel (actif depuis 2017) vont désormais poursuivre l'activité. Cette transition a été officiellement marquée vendredi par la présentation d'une nouvelle bière, L'Apogée, une gueuze obtenue à partir de lambics ayant mûri à la fois dans le plus ancien foudre de la brasserie et dans le plus récent.

L'Apogée a été mise en bouteille le 29 avril 2019, à l'occasion du début de la retraite de Frank Boon. Le brasseur a toutefois précisé qu'il continuerait "régulièrement" à donner son avis sur l'un ou l'autre brassin. "J'espère être en assez bonne santé pour pouvoir assister au développement futur de la brasserie. Elle est entre de bonnes mains".

Un centre pour les visiteurs est également en préparation depuis deux ans. "Nous avons non seulement un nouveau magasin, qui est déjà ouvert, mais aussi un nouveau bar et un local de dégustation qui ouvrira ses portes fin novembre. Le but est d’accueillir les touristes qui viennent visiter notre brasserie et qui pourront goûter nos bières", précisait Karel Boon.

Les plus consultés