Présidence du PVDA: Mertens n’est plus candidat à sa propre succession

Peter Mertens (photo) cessera de présider le parti d’extrême gauche PTB-PVDA en fin d'année, quand son mandat actuel prendra fin. C’est ce qu’il a confirmé en interne, alors que l’on supposait qu’il présenterait sa candidature pour un nouveau mandat. "Il est temps d’élire un nouveau capitaine pour le bateau", confirmait Peter Mertens au micro de Radio 1 (VRT).

Que Mertens ne soit pas candidat à sa propre succession pour cinq années supplémentaires semble surprenant. Les sondages laissent en effet supposer que le parti poursuivra sa croissance en 2024. Peter Mertens pourrait donc récolter les fruits de son opération de renouvellement du parti, dont il est la figure de proue depuis 2008. Depuis lors, le Parti du travail de Belgique compte 24.000 membres et 400 sections locales.

"Le parcours a été beau", indiquait Mertens au micro de VRT NWS ce lundi matin. Mais il ajoutait que la coordination quotidienne de ce parti qui ne cesse de croître demande beaucoup de temps. Son président estime pouvoir de moins en moins se consacrer à la stratégie à long terme. "La politique au jour le jour, j’en ai parfois marre. Le tweet du jour, le délire du jour : tous ceux qui sont actifs en politique savent que cela fait perdre énormément de temps. Il est bon que certaines personnes se concentrent plutôt sur les aspects stratégiques du parti".

Peter Mertens entend donc rester actif au sein du parti et à l'échelon national en tant que député. Il prévoit aussi de continuer à écrire de livres.

Avec le départ en vue de Mertens, une importante élection du prochain président aura lieu lors du congrès statutaire du parti le 5 décembre. Une procédure interne est en cours qui aboutira probablement à la nomination d'un seul candidat. Les noms de David Pestieau et Raoul Hedebouw sont notamment passés en revue. Mertens ne veut pas dire qui est son candidat favori pour la succession à la tête du PTB-PVDA.

Les plus consultés