Deux femmes consomment dans des restaurants anversois puis s’enfuient en trottinette sans payer

A Anvers, deux jeunes femmes ont déjà escroqué plusieurs établissements horeca. Après avoir consommé, elles s'enfuient sans payer leur facture. Gunther Dieltjens du restaurant "The Bistro" dans le centre de la métropole a été la victime de cet acte de grivèlerie : "Elles sont très rusées, évitent les caméras de surveillance et s’enfuient sans qu’on les remarque", a-t-il déclaré sur Radio 2 Antwerpen (VRT).

À Anvers, au moins trois établissements de restauration ont déjà été victimes de ce duo. Deux jeunes femmes mangent copieusement et boivent, puis partent sans payer l'addition. "Hier, en fin d'après-midi, ces deux-là nous ont rendu visite", soupire Gunther Dieltjens, propriétaire du restaurant "The Bistro" sur Radio 2 Antwerpen (VRT). "Elles ont mangé et bu pour un montant de 122 euros. Et soudain, elles avaient disparu."

Selon Gunther Dieltjens, les deux jeunes femmes sont très rusées. "Elles se sont délibérément assises en terrasse, où il n'y a pas de caméras de surveillance. Pendant l'heure et demie qu'elles ont passée là, aucune d'entre elles ne s’est levée pour aller aux toilettes. Les deux femmes avaient aussi insisté pour que leur deux trottinettes électriques restent près de leur table. Ce n'est qu'après coup que nous avons compris pourquoi. De cette façon, elles pouvaient s'enfuir rapidement. L'une avait déjà disparu, l'autre s'est enfui après avoir commandé un capuccino au serveur."

Le personnel du secteur horeca mis au courant

Gunther Dieltjens prévoit de prévenir la police. "Je ne pense pas que je récupérerai jamais mon argent, mais j'espère que la police les attrapera. C’est la raison pour laquelle je préviens tous mes collègues : l'une d'entre elles est une jeune femmes aux cheveux noirs qui s’exprime avec un accent hollandais et de type asiatique. L'autre est une Flamande blonde. Je possède plusieurs entreprises de restauration à Anvers. Tout mon personnel a été mis au courant, j'espère qu'elles se montreront à nouveau pour que nous puissions les attraper", a-t-il encore confié.

 

Les plus consultés