Chargement lecteur vidéo ...

Last Post à Ypres en souvenir de la fin de la Première Guerre mondiale

Comme le veut la tradition, l’Armistice de la Grande Guerre a aussi été commémorée ce 11 novembre à la Porte de Menin, à Ypres en Flandre occidentale. Alors que les clairons de la brigade locale des pompiers jouaient le Last Post - la sonnerie aux morts en usage dans les armées du Commonwealth -, une nuée de coquelicots de papier descendait de la voute du monument. C’était la 32.317e fois que résonnait le Last Post à Ypres, en présence, notamment, du Premier ministre Alexander De Croo, de ministres et du gouverneur de Flandre occidentale Carl Decaluwé.

L’an dernier, la cérémonie avait connu une version restreinte en raison de l’épidémie de coronavirus. Ce jeudi, le public pouvait à nouveau assister à la commémoration. Mais à Ypres, on remarquait cependant une présence moins importante de visiteurs britanniques en raison de la crise sanitaire. En 2019, le nombre de visiteurs avait aussi déjà été plus modeste que pendant les années de commémoration du centenaire de la Première Guerre mondiale.

Le Last Post résonne sous la Porte de Menin par laquelle les soldats passaient pour partir au front. Le Grand hall de la mémoire du Mémorial abrite 55.000 noms de soldats britanniques dont la dépouille n’a jamais été retrouvée.

Après l’inauguration en 1927 du Mémorial de la Porte de Menin, les citoyens d'Ypres voulurent exprimer leur gratitude envers ceux qui avaient donné leur vie pour la liberté de la Belgique. C’est ainsi que chaque soir à 20 heures, depuis le 2 juillet 1928 - à l’exception de la période d'occupation allemande lors de la Seconde Guerre mondiale - résonne le Last Post à Ypres.

Chargement lecteur vidéo ...

Les plus consultés