James Arthur Photography

La Belgique signe le texte sur la fin du financement des énergies fossiles

A la conférence climatique de Glasgow, la Belgique a signé ce vendredi, à l'occasion du dernier jour (en principe) de la COP26, la déclaration sur la fin du financement public international des combustibles fossiles.

La déclaration, lancée en début de COP par la présidence britannique et qui porte désormais la signature de la ministre fédérale du Climat, de l'Environnement, du Développement durable et du Green Deal Zakia Khattabi (photo), vise à aligner les financements publics internationaux avec une transition énergétique propre et les objectifs de limitation du réchauffement mondial contenus dans l'accord de Paris (nettement en-deçà de +2°C et si possible +1,5°C).

Les signataires s'engagent, politiquement, à mettre un terme d'ici 2022 au financement public à l'étranger de projets d'énergies fossiles sans technique de capture du carbone, "à l'exception de circonstances limitées et clairement définies qui sont compatibles avec la limite de réchauffement de 1,5°C et les objectifs de l'accord de Paris".

La France a également signé le texte vendredi et rejoint avec la Belgique une trentaine de pays comme les États-Unis, le Royaume-Uni, le Canada, le Danemark, l'Allemagne, l'Italie, les Pays-Bas, l'Espagne mais aussi le Saint-Siège et la Banque européenne d'investissement.

Les plus consultés