Xinhua News Agency.All Rights Reserved

Deux ministres flamands s'opposent au port du masque obligatoire pour les plus de 9 ans

Le ministre flamand de la Jeunesse Benjamin Dalle (CD&V) et son collègue de l’Enseignement Ben Weyts (N-VA) s’opposent au ministre fédéral de la Santé Frank Vandenbroucke (Vooruit). Ce dernier s'est dit favorable à un usage généralisé du masque buccal pour tous, à partir de l'âge de 9 ans, à l'intérieur et à l'extérieur, si les mesures de distanciation sociale ne peuvent être respectées et ce pour lutter contre la flambée de la pandémie causée par le coronavirus.

 

"Un masque obligatoire généralisé dès l'âge de 9 ans, comme le suggère le ministre de la Santé publique Frank Vandenbroucke (Vooruit), est hors de question, estime le ministre flamand de la Jeunesse Benjamin Dalle (CD&V). "Il ne faut pas sous-estimer ce que représente une telle obligation de masque buccal pour les jeunes enfants. Ils sont encore en train de développer leur langage. Un masque buccal comme celui-là n'est vraiment pas innocent. Je vous demande d'être prudent avec ça."

Dans "De ochtend" sur Radio 1 (VRT), Benjamin Dalle a affirmé que les hommes politiques devraient cesser de "cibler" les enfants et les jeunes. "Il est inquiétant de constater qu'à chaque fois qu'il y a des problèmes avec le virus, on recommence à s'intéresser aux enfants et aux jeunes. En tant qu'adultes, nous devons faire tout ce qu'il faut pour réduire la circulation du virus. Mais en ce qui concerne les enfants et les adolescents - qui ne sont pas une charge pour notre système de santé, qui ont déjà fait beaucoup pour protéger leurs grands-parents - vous ne devriez pas imposer de mesures supplémentaires.
 

Ben Weyts (N-VA) s'y oppose également

Le ministre flamand de l'Enseignement Ben Weyts (N-VA) s'oppose également à la proposition du ministre Frak Vandenbroucke. Il souligne également l'impact sur le processus d'apprentissage des jeunes enfants et se demande si les jeunes enfants porteront ce masque correctement. De plus, le domaine de l'éducation vient tout juste de prendre des mesures plus strictes, tant en termes de diminution des contacts physiques qu'en termes d'aération, semble-t-il.

"Après le succès de la campagne de vaccination, nous ne pouvons pas nous permettre d’être soudain plus stricts avec les enfants que jamais auparavant. Plus stricte encore que pendant le confinement, car même à cette époque, il n'y avait pas de masque obligatoire pour les enfants. En revanche, s'il y a une mesure que nous souhaitons voir mise en œuvre rapidement, c'est la troisième injection de vaccin pour le personnel des écoles primaires", déclare le ministre.

Frank Vandenbroucke plaide pour un usage généralisé du masque pour tous à partir de 9 ans

Le ministre fédéral de la Santé publique, Frank Vandenbroucke (Vooruit), s'est dit vendredi soir favorable à un usage généralisé du masque buccal pour tous à partir de l'âge de 9 ans pour lutter contre la flambée de la pandémie causée par le coronavirus.

"Nous sommes peut-être bien au moment le plus difficile depuis le début de ce gouvernement (en octobre 2020)", a-t-il affirmé lors de l'émission Terzake de la VRT-télévision.

Il est selon lui évident que la vaccination contre le Covid-19 ne suffit pas à elle seule à contenir la flambée des contaminations enregistrées ces derniers jours - lundi dernier quelque 15.000 cas ont été enregistrés, ce qui fait que la situation est à l'un des plus hauts niveaux depuis le début de la pandémie.

"Le message difficile (à faire passer) c'est que c'est l'un et l'autre. Les vaccins n'ont pas la force suffisante pour éviter la contamination. Ils fonctionnent très bien contre la maladie grave, mais le virus circule aussi chez les vaccinés. Et c'est là notre problème", a déclaré Frank Vandenbroucke.

Il a, à une semaine d'un nouveau comité de concertation, prévu le 19 novembre, plaidé en faveur de mesures plus fortes.

Selon le ministre, le port du masque buccal doit (re)devenir la règle, tant en intérieur qu'à l'extérieur, si les mesures de distanciation sociale ne peuvent être respectées. Le Covid Safe Ticket (CST) et le masque devraient être obligatoires pour les événements en intérieur. "C'est une double protection", a-t-il dit.

Il a ajouté que le télétravail devrait à nouveau être rendu obligatoire.

"Je souhaite que nous prenions des mesures que nous pouvons maintenir pendant longtemps, tous ensemble", a conclu Frank Vandenbroucke.

Les plus consultés