Filip Claessens

La "Maison d'Herman Teirlinck" inaugurée à Beersel, la Flandre s'enrichit d'un nouveau centre culturel

Après une importante rénovation, la maison d’Herman Teirlinck, située à Beersel dans le Brabant flamand qui était aussi le lieu de travail de l'écrivain et dramaturge flamand peut à nouveau être visitée par le public, y compris le bureau et la bibliothèque. "La Maison d'Herman Teirlinck est une sorte de refuge, où se passent des choses qui ne seraient pas possibles en ville", explique la co-initiatrice du centre Sigrid Bousset. Les festivités d'ouverture dureront une quinzaine de jours.

Herman Louis Cesar Teirlinck, (1897 – 1967) était l’une des personnalités littéraires les plus importantes de notre pays. Il a écrit des poèmes et des romans mais il a aussi fondé le Nieuw Vlaams Tijdschrift et, peu après la Seconde Guerre mondiale, il a créé le Nationaal Toneel, à partir duquel s'est développée plus tard l'école d'art dramatique Studio Herman Teirlinck. Il était professeur et conseiller culturel de la famille royale et l'initiateur du prix Ark pour la parole libre, qui existe toujours.

 

C’est dans sa maison de Beersel, située au sud-ouest de Bruxelles qu’il trouva un nouveau souffle et qui lui inspira des oeuvres empreintes de philosophie vitaliste, avec comme points culminants Maria Speermalie (1940 - traduction française: 1943), Rolande met de bles (1944 - Rolande à la houpe; film, 1972) et Het gevecht met de engel (1956 - Le combat avec l'ange), épopée de la forêt de Soignes toute proche. Il y écrivit aussi un lucide et impitoyable Zelfportret of het galgemaal (1956 - Autoportrait ou le dernier repas, 1971). Il vécu dans cette maison de Beersel de 1936 jusqu'à sa mort en 1967.

"L'opinion et la vision sociale d'Herman Teirlinck ont été fortement écoutées dans toutes les couches de la société, à Beersel et dans l'ensemble du monde culturel", déclare Sigrid Bousset, qui, avec Hugo De Greef, la force motrice de la Maison Herman Teirlinck.

C’est dans cette maison de Beersel qu’il recevait de nombreuses personnalités. Cette maison rouvre aujourd'hui ses portes en tant que musée et en tant que "lieu de rencontre pour les écrivains, les artistes, les lecteurs, les randonneurs, les amoureux ", un "endroit chaleureux et accueillant pour les échanges artistiques dans une atmosphère informelle", ajoute Sigrid Bousset.

C’est aussi un but de promenade pour les amateurs de tourisme littéraire.

Pour plus d’informations sur le programme des festivités, consultez le site de la Maison d’Herman Teirlinck.
 

Les plus consultés