Covid-19: près de 2.700 patients hospitalisés, dont 557 en soins intensifs

Entre le 7 et le 13 novembre, 10.283 nouvelles contaminations au Sars-CoV-2 ont été dépistées en moyenne par jour, ce qui représente une hausse de 27% par rapport à la semaine précédente, indique l'Institut de santé publique Sciensano ce mercredi. Depuis le début de la pandémie en Belgique, plus d’un million et demi de cas d'infection au coronavirus ont été diagnostiqués.

Entre le 10 et le 16 novembre, il y a eu en moyenne 238 admissions à l'hôpital par jour pour cause de coronavirus, soit une hausse de 21% par rapport à la période de référence précédente. Au total, 2.693 personnes sont encore hospitalisées en raison du Covid-19, dont 557 patients sont traités aux soins intensifs.

Sur la même période, 26 personnes sont décédées par jour en moyenne des suites du virus (+11%), ce qui porte le bilan à 26.444 morts depuis le début de la crise sanitaire en Belgique.

Près de 80.800 tests en moyenne ont également été effectués quotidiennement, pour un taux de positivité de 13,6%. Le taux de reproduction du virus est quant à lui de 1,14. Lorsqu'il est supérieur à 1, cet indicateur signifie que l'épidémie tend à s'accélérer. L'incidence, qui renseigne le nombre de nouveaux cas pour 100.000 habitants, atteint 1.116,7 sur 14 jours.

Troisième dose : la Flandre en retard ?

Plusieurs quotidiens flamands indiquent ce mercredi que la Flandre accuse un certain retard par rapport aux deux autres Régions du pays dans l’administration de la troisième dose d’un vaccin anti-Covid. Ainsi, 28% des personnes de plus de 65 ans ont déjà reçu leur rappel en Flandre, contre 32% en Région bruxelloise et 37% en Wallonie pour cette catégorie d’âge.

Selon les quotidiens, l’intervalle à respecter entre les doses de vaccins jouerait un rôle dans ce "retard". Après une dose de Pfizer ou Moderna il faut attendre six mois avant de revacciner, alors que le délai n’est que de quatre mois après un vaccin AstraZeneca ou Johnson & Johnson. "Environ 33% des personnes de plus de 65 ans en Flandre doit encore attendre que l’intervalle soit écoulé avant de recevoir un rappel. Nous vaccinerons donc davantage de seniors en novembre qu’en octobre", précisait Joris Moonens, porte-parole de l’Agence flamande Soins et Santé.

Une autre raison serait la réouverture des centres de vaccination en Flandre. "Nombre d’entre eux partaient du principe qu’ils pouvaient fermer leurs portes le 15 octobre", explique Gudrun Briat, porte-parole de la Taskforce vaccination. "La réorganisation a fait prendre du retard". Au début de la campagne de vaccination, la Flandre avait opté pour de grands centres, ce qui s’est révélé utile. Mais il faut maintenant davantage de temps pour relancer l’activité de ces grands centres de vaccination.

Thibaut Durand / Hans Lucas

Les plus consultés