Fortes perturbations du trafic ce matin en raison d’une action de grogne de la police

Il y a eu de nombreux embarras de circulation, ce jeudi matin à l'heure de pointe, en raison d'une action de syndicats de policiers qui protestent notamment contre des négociations salariales au point mort et un manque de moyens. Ce sont surtout les villes de Bruxelles, Anvers et Gand ainsi que le Limbourg qui ont été impactés. Les policiers effectuent des contrôles minutieux des papiers d'identité des conducteurs et des documents des véhicules.

En plusieurs endroits en Flandre et à Bruxelles, il y a de nombreux embarras de circulation à l'heure de pointe du matin en raison des contrôles supplémentaires effectués par la police. Les syndicats mixtes de la police mènent une action pour protester contre le blocage des négociations salariales. Aujourd'hui, cela se traduira principalement par des barrages routiers et des contrôles supplémentaires dans tout le pays.

Bruxelles

À Bruxelles, plusieurs voies d'accès, dont l’avenue Van Praet le long du domaine royal de Laeken, sont bloquées. La circulation y est réduite de trois à deux bandes et la police filtre les voitures pour un contrôle complet. En conséquence, un embouteillage d'une heure s’est formé sur l'A12 de Strombeek à l’avenue Van Praet.
La police de Bruxelles a également pris position sur l'A201 de Zaventem à Bruxelles, à Evere et sur le boulevard Léopold II de Koekelberg au centre. À Montgomery, le trafic était paralysé jusqu'à Meiser.

La manifestation de policiers bloque également la circulation place Sainctelette à Bruxelles. L'action provoque d'importantes files de voitures au niveau de ce point d'entrée vers le ring intérieur ainsi que sur l'axe E40-A10, dans le tunnel Léopold II. Jeudi, vers 7h30, Bruxelles Mobilité a annoncé que ce tunnel, direction midi, a été fermé en raison de ces problèmes de circulation. Un peu plus tôt déjà, l'entrée du tunnel, côté Basilique, avait été fermée.

À cause des contrôles sur le boulevard de la Plaine à Etterbeek, il y a des bouchons d'une demi-heure jusqu'à la E411, de même pour l’avenue de Kortenberg à la place Schuman, il y a des bouchons jusqu'à la E40 à Kraainem.

A Anvers et Gand et dans le reste de la Flandre

Les actions des syndicats policiers ont engendré jeudi de nombreux embarras de circulation dans plusieurs villes flamandes, comme à Gand et Anvers.

A Gand, les actions ont commencé aux petites heures du jour. Les policiers ont mené des contrôles sur le ring intérieur, à hauteur du poste de police d'Ekkergem, provoquant quelques ralentissements.

Sur le ring anversois, des perturbations étaient à déplorer à hauteur de Merksem en raison d'une action au niveau de la Noorderlaan. Le trafic était complètement à l'arrêt dans les deux sens, au niveau des sorties. 

Les perturbations se concentraient particulièrement sur le ring à hauteur de la sortie vers les Pays-Bas, où un embouteillage de plusieurs centaines de mètres s'est formé. Les embarras de circulation ont duré une heure, selon le Centre flamand de la mobilité. Dans le centre de la Métropole, les automobilistes éprouvaient également des difficultés à circuler, d'après les forces de l'ordre.

Néanmoins, la plupart des actions se sont conclues vers 09h00. Aux environs d'Anvers, des perturbations ont été constatées au niveau des bretelles d'accès de l'E19 à Brasschaat et de l'E313 à Geel.

En Flandre occidentale, des problèmes de circulation ont été constatés autour des centres-villes de Courtrai et Ostende, ainsi qu'à Zeebrugge et Roulers.

Du côté du Brabant flamand et de la E314, à hauteur d'Aarschot, les automobilistes ont été soumis à des contrôles d'alcoolémie. Les retards ont atteint une heure. "L'objectif n'est pas d'embêter les gens mais de provoquer une réaction des pouvoirs locaux", a précisé Kristof Volckaerts, du syndicat chrétien CSC.

 

Chargement lecteur vidéo ...
Chargement lecteur vidéo ...
Chargement lecteur vidéo ...

Les plus consultés