Conner Rousseau : "Lorsqu’on prend une décision, on l’applique"

C'est ce qu'a déclaré ce vendredi matin le président de Vooruit, Conner Rousseau, à propos de la vaccination obligatoire du personnel soignant. Le kern s'était déjà mis d'accord sur ce point, mais le PS fait à présent machine arrière. Ce vendredi matin, dans l’émission "De Ochtend" sur Radio 1 (VRT), Conner Rousseau a également estimé que le chômage temporaire pour le secteur événementiel devait être prolongé.

Lundi soir, les ministres rassemblés en kern s’étaient accordés sur les modalités d'application de l'obligation vaccinale du personnel soignant, qui pourra mener le cas échéant au retrait de l'accès à la profession d'un soignant et à son licenciement à partir du mois d'avril.

Depuis lors, le PS, pourtant dans la majorité fédérale, a indiqué être "contre l'hypothèse de licencier une infirmière en avril pour la raison qu'elle ne serait pas vaccinée alors qu'il n'y a pas d'obligation pour tous". "Si elle l'est pour tous, alors, oui, il pourra aussi y avoir un débat sur les sanctions", avait alors indiqué le président du parti Paul Magnette, dont le vice-premier ministre Pierre-Yves Dermagne a contribué à donner le feu vert au kern.

Le PS veut que le personnel soignant qui ne se fait pas vacciner ne soit pas licencié, mais suspendu. Cela leur donnerait un avantage temporaire qui ne diminue pas avec le temps. Pierre-Yves Dermagne présentera cette proposition au kern ce vendredi matin.

"Retirer des décisions de cette manière, ce n'est pas une manière de faire de la politique", a déclaré Conner Rousseau. "C'est comme dire à quelqu'un qu'il ne peut rouler qu'à 100 km/h sur l'autoroute, mais ajouter immédiatement qu’on ne prendra aucune mesure contre ceux qui roulent à 180 km/h", a-t-il ajouté. "Nous verrons comment les ministres vont s’en sortir. Je suis favorable à la décision telle qu'elle a été prise. Nous perdons déjà beaucoup trop de temps. Les décisions que vous prenez, vous les exécutez", a déclaré Conner Rousseau, qui continue de réclamer une vaccination obligatoire pour tous. "Personne ne comprend les gens qui ne se font pas vacciner".
 

Prolongation du régime de chômage temporaire dans le secteur de l'événementiel

Par ailleurs, Conner Rousseau a également plaidé en faveur de la prolongation du régime de chômage temporaire dans le secteur de l'événementiel. Ce règlement expire normalement à la fin du mois de décembre, mais de nombreuses discothèques ferment temporairement leurs portes en raison des nouvelles règles décidées par le comité de consultation. Elle stipule que toute personne souhaitant faire la fête dans une discothèque doit soit porter un masque, soit se soumettre à un test préalable à l'entrée. "Il est essentiel que nous soutenions le secteur, et cela peut se faire en prolongeant le chômage temporaire", déclare encore Conner Rousseau.

Les plus consultés