La fièvre de la campagne électorale de 2024 plane déjà sur la Flandre

Les journalistes politiques Ivan De Vadder (VRT) et Alain Gerlache (RTBF) proposent un podcast intitulé PLAN B, dans lequel ils évoquent les différences et les similitudes entre le paysage politique en Flandre et celui en Belgique francophone. En français quand ils parlent d’une situation en Flandre, et en néerlandais quand c’est un aspect en Belgique francophone qui leur sert de point de départ. Pour le 58e épisode de leur podcast, Ivan De Vadder évoque en français la fièvre de la campagne électorale en vue des scrutins de 2024 qui plane déjà sur la Flandre.
 

Comme l'explique Ivan De Vadder, 2024 sera l'année de toutes le élections, puisqu'au printemps il y aura le scrutin européen et fédéral et en automne les élections communales et provinciales. En ce qui concerne les élections communales, il y aura de nombreux changements en Flandre avec pour la première fois,  la fin de l'obligation de vote. Par ailleurs d'autres éléments ont été "copiés" sur ce qui se passe déjà en Wallonie et qui se retrouve dans le nouveau décret flamand comme le droit d'initiative pendant deux semaines pour les négociations en vue de former une coalition pour le parti le plus important après les élections. Cette mesure peut avoir des conséquences dans une ville comme Ninove où le Vlaams Belang est le parti le plus important. Autre point du nouveau décret flamand, c'est la personnalité la plus populaire sur la liste la plus importante de la coalition qui deviendra bourgmestre, enfin, la coalition pourra être changée en cours de législature suite au dépôt d'une motion de méfiance constructive.

Les plus consultés