radio 2

Des millions de masques buccaux sur le marché belge ne répondent pas aux exigences de qualité

Plusieurs millions de masques buccaux ne répondant pas du tout aux exigences de qualité sont entrés sur le marché belge, ressort-il des contrôles effectués par l'Inspection économique. Depuis le début de la crise du coronavirus, les services du SPF Economie ont déjà fait bloquer 241 envois, sur un total de 719 inspections. Cela signifie donc que dans 30% des cas, il y avait des modèles de mauvaise qualité, écrivent samedi les journaux du groupe Mediahuis.

Le manque de qualité concerne aussi bien les masques chirurgicaux que les masques buccaux en tissu. Au total, plus de 6,7 millions de masques buccaux ont déjà été saisis.

Le SPF Economie recommande dès lors de vérifier soigneusement ce que l'on achète. "Il est essentiel que ces masques, quelle que soit la manière dont ils sont utilisés ou leur provenance, offrent un niveau de protection adéquat", souligne l'administration.

Pour prouver leur qualité, les masques chirurgicaux doivent par exemple porter le label CE sur l'emballage. Cela signifie que les producteurs doivent s'enregistrer et que leurs produits doivent être certifiés en Europe. Mais cette étiquette est souvent falsifiée.

Les plus consultés