Importante descente de l’inspection du travail dans trois dépôts de PostNL, une dizaine d’infractions constatées

Ce lundi matin, l'inspection du travail a mené une descente dans trois dépôts de la société de livraison de colis PostNL. Il s'agit des dépôts de Malines, Wommelgem, en province d'Anvers et Ardoye en Flandre-Occidentale. Selon l'auditeur du travail, des dizaines d’infractions ont été constatées à Malines et Wommelgem. Elle concerne le travail à temps partiel, mais aussi le travail illégal et le travail non déclaré. Les scellés ont été placés sur le dépôt de Wommelgem. Personne ne peut pénétrer sur le site.

Les chauffeurs du service de livraison ont également été contrôlés car on soupçonnait l'emploi de mineurs et de chauffeurs sans permis de conduire. La descente de lundi a été effectuée non seulement par l'inspection sociale, mais aussi par les douanes. Des contrôles ont été effectués sur le contenu des colis. Des sous-traitants sont utilisés pour livrer les colis. "Nous constatons ici des violations structurelles", a déclaré l'auditeur du travail. Aujourd'hui n'a pas fait exception.

Les scellés placés sur le dépôt de Wommelgem

À Wommelgem, dix infractions ont été constatées pour le travail à temps partiel. Cela signifie que, par exemple, des personnes travaillaient en dehors de leurs heures", explique Gianni Reale, de l'auditorat du travail de Malines. Dix infractions relatives au travail non déclaré y ont également été relevées.

"Au vu de la nature, de la gravité et du nombre d'infractions constatées ce matin, le dépôt de Wommelgem a été judiciairement mis sous scellés. Cela signifie que la porte du dépôt est fermée par un ruban de la police et que personne n'est plus autorisé ni à entrer ni à sortir en voiture", explique Gianni Reale. Quatre camions de transport ont également été mis sous scellés.

Travail illégal à Malines

"À Malines aussi, dix infractions concernant le travail à temps partiel ont été constatées. En outre, un travailleur en séjour illégal sera mis à la disposition de l’Office des étrangers", poursuit Gianni Reale.

PostNL confirme les contrôles et affirme qu'elle coopère pleinement. Selon PostNL, non seulement les agences de Malines et de Wommelgem ont été contrôlées, mais aussi le service de colis d'Ardooie. Aucune infraction n'a été constatée chez ces derniers.

Dans le dépôt scellé, il y a encore beaucoup de colis qui attendent d'être livrés. "Nous estimons ce chiffre à 5 % du nombre total de colis livrés dans notre pays aujourd'hui", déclare Lies Florentie, porte-parole de PostNL. Lies Florentie ne peut pas dire exactement combien de colis il s'agit car PostNL est une société cotée en bourse. La descente a eu lieu à quelques jours du Black Friday, une opération commerciale importante pour les sociétés de livraisons de colis. "Ce n'est effectivement pas un moment très opportun", a déclaré la porte-parole de PostNL Belgium. La société dispose de neuf dépôts en Belgique.

L'entreprise va maintenant informer tous les clients concernés et chercher des solutions. "Nous allons examiner avec l'auditorat du travail ce que nous devons faire pour obtenir à nouveau l’accès aux dépôts", a déclaré Lies Florentie. PostNL peut maintenant déposer une requête pour que le dépôt soit à nouveau accessible. Mais cela pourrait prendre deux semaines.
 

Pas une première

Ce n'est pas la première fois que certaines succursales de PostNL sont visitées par les services d'inspection. "PostNL a été visée auparavant parce que de nombreuses violations y avaient été constatées lors de précédentes inspections", poursuit Gianni Reale. "Il était alors question de travail au noir, de travail illégal, de l’emploi de mineurs, etc." En septembre 2022, un grand procès s'ouvrira devant le tribunal correctionnel d'Anvers pour différents abus, dont les coursiers qui livrent les colis sont les principales victimes.

La descente de lundi a été effectuée non seulement par l'inspection du travail, mais aussi par les douanes. Le contenu des colis a également été minutieusement vérifié.
 

Chargement lecteur vidéo ...

Les plus consultés