BELGA/MAETERLINCK

La Belgique sera connectée à l'énergie éolienne danoise

La ministre fédérale de l'Énergie Tinne Van der Straeten (Groen) a signé ce mardi à Copenhague un accord politique scellant la construction d'un câble sous-marin à haute tension qui servira à acheminer vers la Belgique le surplus énergétique des parcs éoliens danois. Le premier transfert est planifié pour 2030.

Cet accord, ratifié également par le ministre danois de l'Énergie Dan Jorgensen, prévoit la construction d'un câble de 600 kilomètres de long, qui portera le nom de "Triton Link" en référence au roi de la mer. La connexion sous-marine devrait relier deux îles énergétiques artificielles de la mer du Nord, l'une au Danemark, l'autre en Belgique.

En Belgique, une autre option serait aussi sur la table, à savoir que le câble alimente directement les zones portuaires. La décision finale concernant l'investissement doit encore être validée. L'opération se monterait à un milliard de dollars.

Elia, le gestionnaire belge du réseau haute tension, qui souhaite établir la connexion sous-marine en collaboration avec le gestionnaire du réseau danois Energinet, estime que le projet est techniquement faisable et économiquement viable.

"Grâce à cette interconnexion, la Belgique et le Danemark auront un accès direct à une grande quantité d'énergie renouvelable bon marché, nécessaire à l'électrification des transports et du chauffage, mais aussi à la décarbonation de notre industrie et à la réalisation des objectifs climatiques européens. Le prix de l'énergie éolienne est en forte baisse et aura un effet positif sur le portefeuille des consommateurs", a précisé la ministre Tinne Van der Straeten.

Les plus consultés